Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le concert de Lady Ponce à l’Olympia de Paris reporté à cause de l’épidémie de coronavirus

Le concert de Lady Ponce à l’Olympia de Paris reporté à cause de l’épidémie de coronavirus

Paru le jeudi, 12 mars 2020 13:29

Le concert de la chanteuse Lady Ponce, initialement programmé en avril 2020 dans la mythique salle parisienne de l’Olympia, aura finalement lieu en mai prochain. En cause : la pandémie de coronavirus (Covid-19) qui sévit en France et l’interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes décrétée le 8 mars dernier par le gouvernement français afin de contenir la propagation du virus.

« Suite à la pandémie du coronavirus, le ministère français de la Santé a interdit tous les rassemblements de plus de 1000 personnes jusqu’au 15 avril 2020. De ce fait, notre concert du 12 avril est reporté au 24 mai 2020, en accord avec l’Olympia », annonce la star du bikutsi ce jeudi 12 mars 2020 sur sa page Facebook.

Cette dernière appelle par ailleurs ses fans à respecter les règles d’hygiène pour éviter d’attraper la maladie. Pharempire, le label qui organise ce concert, a également confirmé ce report dans un communiqué publié le 11 mars dernier à Paris.

Selon Samuel Obaker Nlebe, son président-directeur général, l’Olympia pouvant accueillir jusqu’à 1800 personnes, cette salle de spectacle tombe donc sous le coup de l’interdiction ministérielle. « Par conséquent, d’un commun accord avec la direction de l’Olympia, nous avons décidé de reporter la date du concert de l’artiste Lady Ponce », dit-il. La billetterie reste ouverte au public jusqu’au 24 mai prochain, précise-t-il cependant.

De son côté, la chanteuse tient à rassurer ses fans qui ont déjà acquis leur ticket d’entrée pour le concert initialement prévu le 12 avril prochain. « Les billets sont toujours valables », assure-t-elle.

De son vrai nom Adèle Rufine Ngono, Lady Ponce est aujourd’hui considérée comme l’un des poids lourds du bikutsi. Elle se fait connaître du public en 2004 avec son titre « Le ventre ». En 2008, elle est sacrée « meilleur artiste féminin » aux Canal 2’or, en même temps qu’elle décroche le prix de la chanson de l’année avec son single « Trahison », extrait de son album « Confession ». Son septième disque, « Suprême », est dans les bacs depuis le 2 janvier dernier.

Patricia Ngo Ngouem

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam