Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, la vente de médicaments dans la rue est prohibée au Cameroun

Oui, la vente de médicaments dans la rue est prohibée au Cameroun

La réponse est :
Paru le vendredi, 12 juillet 2019 10:55

Le phénomène, pourtant répandu dans le pays, serait interdit par la loi en vigueur. Vraiment ?

La vente de médicaments dans la rue est un phénomène courant au Cameroun, comme dans plusieurs autres pays africains. Bien que cette activité se fasse au nez et à la barbe des autorités, elle est pourtant prohibée par la législation en vigueur. En effet, la loi n°90/035 du 10 août 1990 portant exercice et organisation de la profession de pharmacien au Cameroun dispose, en son article 53, que «tout délit, étalage ou distribution de médicaments est interdit sur la voie publique, dans les foires et marchés à toute personne, même titulaire du diplôme de pharmacien».

Rappel en est fait par le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, dans un communiqué publié ce 10 juillet 2019. Dans cette adresse, le ministre «attire l’attention de ceux qui exercent cette activité illégale à travers des étals, des kiosques, des pro-pharmacies ou même des magasins de stockages illégaux, qu’ils sont passibles de poursuites judiciaires», conformément à la loi.

Il faut dire que cette activité illicite ne va pas sans risques sur la santé des populations. Sans occulter le fait qu’elle porte également un coup à l’économie camerounaise, puisque 40% des médicaments vendus au Cameroun sont issus de la contrebande, selon des données officielles.

Au regard de tout cela, le Minsanté entend y mettre un terme avec l’opérationnalisation d’une brigade chargée spécialement de sillonner les villes et localités du pays, en vue «de procéder, avec l’appui d’autres administrations concernées, à la saisie et destruction systématique de ces médicaments et produits». L’objectif ultime étant «la protection de la vie de nos compatriotes», conclut le ministre, qui en appelle à la collaboration de tous pour la réussite de cette opération.

Patricia Ngo Ngouem

Dernière modification le vendredi, 12 juillet 2019 10:57
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants