Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, une paupière qui cligne toute seule n’est pas synonyme d’évènement heureux ou malheureux

Non, une paupière qui cligne toute seule n’est pas synonyme d’évènement heureux ou malheureux

La réponse est :
Paru le mardi, 13 février 2018 08:15

L’imaginaire populaire au Cameroun associe très souvent ce phénomène à des évènements de bon augure (œil droit) ou de mauvais (œil gauche).

Au Cameroun, lorsque vous vous plaindrez de l’une de vos paupières (de l’oeil gauche ou du droit) qui, sur une période déterminée cligne toute seule, vous entendrez très souvent plusieurs explications, plus proches des superstitions que de la raison. L’imaginaire populaire pense que ce phénomène augure d’une bonne (œil droit) ou d’une mauvaise nouvelle (œil gauche) ; tout dépend de l’œil concerné.

Ici, on vous dira que vous recevrez incessamment de l’argent ou encore une visite inopinée ; là, certains vous parleront d’une annonce possible de décès.

Sur le plan scientifique, ce phénomène a un nom : « les fasciculations ».

Une fasciculation est une contraction musculaire. Elle peut survenir sur l’œil, la langue, le bras, le pouce, les pieds ou les cuisses.

Dans le cas de l’œil, il s’agit de petites secousses (ou spasmes) involontaires du muscle de la paupière. Le mouvement n’est pas douloureux, mais il peut occasionner une certaine gêne si les spasmes persistent.

Bien que plusieurs articles scientifiques évoquent comme cause de ce phénomène, une hyperactivité des nerfs associés aux contractions musculaires, la cause véritable est très souvent inconnue.

Des études ont montré l’existence d’un lien entre les fasciculations et des problèmes de santé tels que :

L'apnée du sommeil, l'hyperthyroïdie (hyperactivité de la thyroïde) et des taux sanguins anormaux de calcium et de phosphore.

D’autre part, les fasciculations sont souvent également associées aux symptômes du stress (période stressante), à un trauma, à de l’anxiété ou de la dépression, à de la fatigue, à une infection virale (récente), ou à des changements dans les habitudes alimentaires.

Si ces fasciculations sont fréquentes et qu’après des analyses sanguines, des tests nerveux, un examen neurologique approfondi, et des tests de force musculaire, elles ne sont accompagnées d’aucun signe de trouble nerveux ou d’aucune autre condition médicale, les médecins vous diagnostiqueront un trouble de la fasciculation bénigne... rien à voir donc avec la mort d'un proche ou une tout autre explication mystérieuse. 

Dernière modification le mardi, 13 février 2018 08:21

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants