Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Art et culture : le Compte d’affectation spéciale restructuré pour une meilleure prise en charge des artistes

Art et culture : le Compte d’affectation spéciale restructuré pour une meilleure prise en charge des artistes

Paru le vendredi, 13 mars 2020 13:57

La loi de finances 2020 marque un changement dans le fonctionnement du Compte d’affectation spéciale pour le soutien à la politique culturelle (CASSPC), principal instrument du gouvernement pour appuyer financièrement les acteurs et les initiatives dans le secteur des arts et de la culture.

Jusqu’ici approvisionné au plus à hauteur d’un milliard de FCFA par le ministère des Finances, le CASSPC est dorénavant alimenté par les ressources propres du ministère des Arts et de la Culture (Minac). Pour ce faire, le Minac doit rechercher des niches de recettes financières pouvant l’alimenter en fonction de la capacité des acteurs à générer des ressources.

La restructuration du CASSPC a entrainé une structuration du secteur des arts de la culture ayant conduit, d’après Armand Abanda Maye, directeur du développement et de la promotion des arts au Minac, « à la mise sur pied de 24 fédérations artistiques et culturelles ».  

Ces entités ont la forme d’une « association de solidarité professionnelle et de solidarité tout court, qui permet à la grande famille artistique de mieux se gérer et de gérer les cas de détresse », explique Armand Abanda Maya.

En campagne d’explication du nouveau dispositif du CASSPC le 9 mars 2020 à Yaoundé, le Minac, Bidoung Mkpatt (photo), a dépêché des émissaires pour remettre un appui financier puisé dans les ressources 2019 du CASSPC à une dizaine d’artistes malades ou aux familles de quelques-uns décédés.

D.M.

Dernière modification le vendredi, 13 mars 2020 14:07

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam