Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, l’Unesco n’a pas invité EJ Johnson pour une quelconque campagne au Cameroun

Non, l’Unesco n’a pas invité EJ Johnson pour une quelconque campagne au Cameroun

La réponse est :
Paru le dimanche, 14 avril 2019 17:05

Il se rapporte depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux que l’Unesco aurait invité le fils d’un célèbre basketteur américain pour participer à une campagne de sensibilisation des jeunes. Vraiment ?

Depuis le 10 avril 2019, une rumeur relayée sur les réseaux sociaux et dans plusieurs médias africains annonce le refoulement par le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji, de EJ Jonhson, fils du célèbre basketteur américain, Earvin "Magic" Johnson.

D’après RésistancIsraël, un blog qui rapporte cette rumeur, il aurait été invité au Cameroun afin de participer à une campagne de sensibilisation des jeunes autour du « respect des éthiques de vie » organisé par l’UNESCO. Une invitation qu’il ne pourra pas honorer puisque, selon la rumeur, le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji aurait annoncé qu’il ne serait pas le bienvenu dans le pays.

Bien que reprise par plusieurs médias et blogs africains, il s’agit d’une infox.

33989 in 1 SBBC Non lUnesco na pas invit EJ Johnson pour une quelconque campagne au Cameroun

« L’Unesco n’a pas invité l’artiste mentionné pour une quelconque campagne au Cameroun » précise Jean Roland Onana Nkoa le chargé de la communication associé au bureau régional pour l'Afrique centrale de l’UNESCO à StopBlaBlaCam.  EJ Johnson n’est par ailleurs pas une de ces personnalités de premier plan ou de renommée nationale et/ou internationale choisie par l'UNESCO pour oeuvrer  au service de la promotion de l’éducation, de la science et de la culture pour la paix ;  ou pour participer  à ses  programmes et projets afin de leur donner un rayonnement international. Son nom ne figure en outre pas parmi ceux  des  Ambassadeurs de bonne volonté , des envoyés spéciaux et des  artistes de l'UNESCO pour la paix. Cela est notamment vérifiable sur le site web de l’organisation à l'adresse : www.unesco.org .

Lutte contre les discours haineux

Récemment (du 3 au 6 avril dernier) néanmoins , l'UNESCO réunissait près de 60 jeunes, journalistes du Web, influenceurs en ligne, blogueurs et représentants de partis politiques autour d’un atelier visant à prévenir l'extrémisme violent, l’incitation à la violence et à défier les discours haineux et manipulatoires en ligne et hors ligne. D’après le chargé de la communication associé au bureau régional pour l'Afrique centrale de la structure, cette activité qui s'inscrit dans le cadre d'un projet financé par le Programme des Nations Unies pour la consolidation de la paix (PBA) (exécuté conjointement avec le PNUD et UNWOMEN ) fait partie « d’un vaste ensemble destiné aux jeunes (y compris ceux des partis politiques) et aux médias pour prévenir les conflits, promouvoir la cohésion sociale et la culture de la paix en période électorale et au-delà, pour une paix durable au Cameroun ».  Cet atelier réalisé avec l'appui essentiel de l'Agence pour la culture ouverte et la transformation critique (Agency for Open Culture and Critical Transformation) a connu la participation d’une équipe d’experts étrangers venus du Canada, du Sud Soudan et d’experts locaux. Il a également permis le lancement de la campagne #DefyHateNow au Cameroun.

33989 in 2 SBBC Non lUnesco na pas invit EJ Johnson pour une quelconque campagne au Cameroun

#DefyHateNow est une campagne de mobilisation et de sensibilisation lancée en 2014 au Sud Soudan en réponse à la crise politique et civile. Le projet est initialement conçu pour développer dans ce pays, des contre-stratégies à la rhétorique de la haine, et de l'incitation à la violence en collaboration avec les organisations de la société civile (acteurs locaux, groupes de la diaspora) et les organisations internationales comme la Fondation Konrad Adenauer en Ouganda et la Mission des nations unies au Sud-Soudan (MINUSS).

33989 in 3 SBBC Non lUnesco na pas invit EJ Johnson pour une quelconque campagne au Cameroun

Transposé au contexte camerounais (sécuritaire et post élections présidentielles) depuis le 3 avril dernier, la campagne #DefyHateNow vise à créer des conditions qui entravent la propagation de la haine et des idéologies extrémistes violentes en développant la résilience à l'extrémisme violent et aux messages de haine sur les médias sociaux.  #DefyHateNow au Cameroun, n’a en outre rien à voir avec la campagne fictive de sensibilisation des jeunes autour du « respect des éthiques de vie » annoncée par le fake news sur EJ Johnson diffusé depuis 10 avril 2019.

Rose SENDE

Dernière modification le dimanche, 14 avril 2019 17:10

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants