Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Près de 11 000 objets archéologiques retrouvés sur le site du barrage de Lom Pangar bientôt rétrocédés à l’État

Près de 11 000 objets archéologiques retrouvés sur le site du barrage de Lom Pangar bientôt rétrocédés à l’État

Paru le mardi, 16 mars 2021 08:50

L’Etat camerounais, à travers le ministère des Arts et de la Culture (Minac), prendra possession des 100 917 objets archéologiques récoltés sur les 1234 sites découverts par une équipe d’archéologues camerounais, belges et centrafricains. Ceci au cours d’une cérémonie officielle de rétrocession prévue en avril 2021 à Bertoua, la capitale régionale de l’Est.

Ces vestiges archéologiques désignent des objets en pierre taillée, en pierre polie, en fer, des poteries, des pipes à fumer, etc.  « Ces objets couvrent presque tout le passé du Cameroun, voire de l’Afrique centrale forestière, depuis la préhistoire jusqu’aux alentours des 18ème et 19ème siècles de notre ère », souligne Dr Bienvenu Gouem Gouem, chef de la mission archéologique du projet.

Les travaux de construction du centre de recherche et de valorisation de ces objets archéologiques collectés dans le cadre du projet de construction du barrage de Lom Pangar devraient s’achever d’ici fin mars à Bertoua. Sa salle d’exposition « retracera une bonne partie de l’histoire du Cameroun, où les visiteurs se délecteront du passé visuel et palpable issue de la région de l’Est ».

Voyage unique dans le temps

Une autre salle est en cours d’aménagement pour la conservation de ces trésors archéologiques. « Les 100 917 objets récoltés y seront rangés selon les règles de l’art, et serviront de base de travail pour la production de mémoires de masters, des thèses de doctorat et autres publications scientifiques, dans le domaine archéologique, historique ou ethnographique », soutient Dr Bienvenu Gouem Gouem. 

Cette exposition des trésors archéologiques de Lom Pangar au grand public ne sera pas inédite. En effet, une première exposition s’est déroulée à l’Institut français du Cameroun, à Yaoundé, du 18 au 27 septembre 2019 sur le thème « Lom Pangar, un barrage qui éclaire le passé du Cameroun et de l’Afrique ».

Un événement qualifié par le directeur général de Electricity Development Corporation (EDC), maître d’ouvrage du projet de construction du barrage, de « grand moment d’authenticité culturelle, un voyage unique dans le temps, une occasion de revisiter le passé de la vallée de Lom à travers ses épopées non écrites, ses vestiges rares, ses richesses prodigieuses et ses souvenirs enfouies qui garnissent de manière singulière notre patrimoine ».

D.M.

Dernière modification le mardi, 16 mars 2021 08:52

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes