Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
« Sobajo », une bandée dessinée pour sensibiliser contre l’extrémisme dans les régions septentrionales du Cameroun

« Sobajo », une bandée dessinée pour sensibiliser contre l’extrémisme dans les régions septentrionales du Cameroun

Paru le jeudi, 18 février 2021 10:37

Réalisé par Malo Pictures avec l’appui de l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun, « Sobajo » est un ouvrage de 10 épisodes qui relate l'histoire d'un adolescent nommé Ali Bashiru, victime d’ostracisme dans sa communauté ; et qui va retrouver une amie d'enfance, Nafisah, et un jeune leader justicier, Hamzah.

Dans leur quête d’une existence meilleure, les trois compères rencontrent de nombreuses entraves socio-économiques et administratives qui les conduisent à surmonter les préjugés et à démystifier les stéréotypes tout en renforçant les valeurs inclusives.

Cyrille Masso, à travers sa bande dessinée qui puise dans l’aventure fantastique, nourrit l’ambition de restaurer les valeurs qui fondent l’existence communautaire dans les trois régions septentrionales du Cameroun, l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord et du Nord. « Sobajo », signifie « ami » en fufulde, langue majoritairement parlée dans ces trois régions du pays.

Pour vulgariser la bande dessinée présentée le 8 février 2021, l’équipe de production se déplacera d’un village à un autre pendant 5 mois. L’ouvrage entend servir de boussole aux jeunes afin qu’ils puissent relever leurs défis sans violence.

En réalité, la bande dessinée téléchargeable gratuitement sur sobajo.net, sensibilise en présentant ses personnages comme des modèles de tolérance et de pardon aux adolescents afin de combattre l’extrémisme et l’intolérance.  

Au cours de son périple, la caravane annonce la distribution gratuite de 10 000 livres dans les établissements scolaires du Nord et de l'Extrême-Nord et souhaite largement toucher les populations dans ces régions en proie au terrorisme. L’initiative, qui implique 1000 jeunes âgés de 11 et 25 ans, prévoit des brainstormings guidés, des lectures partagées, des débats, etc. en vue de réduire l'analphabétisme et l'ignorance, creuset de l’extrémisme.

La région de l’Extrême-Nord a été durement frappée par le phénomène Boko Haram. De nombreux jeunes ont abandonné leur village et leurs familles pour être enrôlés et endoctrinés dans cette secte basée au Nigeria, et qui a mené plusieurs incursions violentes au Cameroun.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le maïs est la 3e denrée alimentaire produite au Cameroun, après le manioc et la banane plantain

InfographieAgro cameroun mais 2020

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes