Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Quinzaine du film lycéen : 6 courts métrages de 12 jeunes camerounais en compétition

Quinzaine du film lycéen : 6 courts métrages de 12 jeunes camerounais en compétition

Paru le mercredi, 20 janvier 2021 15:03

Les courts métrages documentaires sacrés à l’issue de cette édition de la « Quinzaine du film lycéen » seront diffusés sur les chaînes de télévision Canal+ et TV5 Monde, tout comme ils bénéficieront des projections par des partenaires tels la télévision nationale CRTV ou l’Institut français du Cameroun.

Le jury, présidé par Bernadette Nsokika Fonlon, réalisatrice documentaire et productrice, départagera Les régnantes, Le filet de l’espoir, La 36è épouse, La go du benskin, L’autre match du football féminin et Agro-dreamer.

D’après Eloi Bela, coordonnateur de ces ateliers, des réalisateurs bien connus tels Narcisse Wandji ou Cyrille Masso « ont fait un travail impressionnant, en accompagnant les jeunes réalisateurs dans « la réécriture de leurs scénarios, ainsi qu’en leur montrant des plans de tournage ».

 La première scène se joue en octobre 2019 avec un appel à projets qui consacre la sélection de 24 jeunes pour participer à un atelier d’écriture documentaire. A l’issue de la première phase, 12 jeunes sont retenus pour réaliser, en binôme, les six meilleurs courts métrages sur le thème « L’égalité homme-femme ».  

Cette édition de la Quinzaine du film lycéen a été lancée le 18 janvier 2021 par sa promotrice, la réalisatrice camerounaise Oswalde Lewat, au cours d’une conférence de presse organisée le 18 janvier 2021 à Yaoundé, en présence de Lilian Thuram, ancien international de football français et champion du monde 1998.

« Le plus beau cadeau qui puisse être offert à un jeune, c’est de l’inciter à développer une bonne estime de lui, afin qu’il se dise qu’il est capable de plus, qu’il ne se mette pas de frein », a déclaré le parrain des Ateliers Mwinda, lui-même auteur de « Mes étoiles noires- De Lucy à Barack Obama », livre dédicacé et prévu pour être au centre de causeries et débats jusqu’au 24 janvier à Douala.

Ce concept, qui signifie lumière ou éclairage en lingala, langue parlée en République démocratique du Congo, constitue la grande innovation de la ‘’Quinzaine du film lycéen’’ lancée en 2019. Il « met en lumière la créativité, le sens de la narration des étudiants et lycéens du Cameroun. En fécondant leur imaginaire, Ateliers Mwinda entend leur donner les clés pour raconter à travers leur propre regard l’histoire de leur pays, de l’Afrique, du monde ».

D.M

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le maïs est la 3e denrée alimentaire produite au Cameroun, après le manioc et la banane plantain

InfographieAgro cameroun mais 2020

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes