Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Coronavirus : les deux premiers malades sont guéris (ministre de la Santé)

Coronavirus : les deux premiers malades sont guéris (ministre de la Santé)

Paru le vendredi, 20 mars 2020 16:14

Les deux premiers malades de coronavirus (Covid-19) sont guéris et ont quitté l’Hôpital central de Yaoundé où ils étaient pris en charge depuis le 6 mars dernier, annonce le ministre de la Santé publique (Minsanté). « Au terme de 14 jours de traitement, les deux premiers cas atteints du Covid-19 au Cameroun, testés à nouveau, sont déclarés négatifs. Ces derniers ont quitté leur lieu d’isolement ce jeudi 19 mars 2020 pour regagner leur domicile, où ils resteront en observation pendant quelques jours », indique Manaouda Malachie dans un communiqué.

Il s’agit du Français d’origine camerounaise de 58 ans arrivé à Yaoundé le 24 février dernier, et de la citoyenne camerounaise ayant contracté la maladie après un « contact étroit » avec le premier sujet contaminé. Une bonne nouvelle qui ne devrait cependant pas pousser au triomphalisme.

Malgré les mesures prises par le gouvernement pour stopper la propagation du Covid-19, le Cameroun continue à enregistrer de nouveaux cas. De sources officielles, sept nouveaux cas ont été confirmés dans la matinée de ce vendredi 20 mars 2020 à Yaoundé. Ce qui porte à 21, le nombre de personnes contaminées dans le pays. Trois passagers arrivés dans la capitale le 17 mars dernier à bord du vol Air France (AF 900) en provenance de Roissy-Charles-De-Gaulle ont été testés positifs au Covid-19.

Jeudi, le Minsanté a demandé à tous les passagers dudit vol de respecter les mesures de quarantaine de 14 jours avant toute activité ou contact, et d’appeler le numéro vert (1510) pour « se faire évaluer impérativement par ses services dédiés ». Manaouda Malachie appelle également les populations à respecter les consignes d’hygiène recommandées.

« Nous constatons que beaucoup continuent de ne pas observer les mesures d’hygiène requises et les règles édictées par le gouvernement. Je vous rappelle qu’en agissant ainsi, vous mettez votre vie et celle des autres en danger », déplore-t-il. En rappel, les mesures de restriction adoptées le 17 mars dernier par le gouvernement s’étalent sur une période de 15 jours, « renouvelable en cas de nécessité ».

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam