Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, cette image n’est pas authentique

Non, cette image n’est pas authentique

La réponse est :
Paru le jeudi, 21 mars 2019 06:40

Une photo sur les réseaux sociaux prétend montrer une banderole appelant les Camerounais de France à retourner dans leur pays. Vraiment ?

Sur les réseaux sociaux circule depuis peu, une photo sur laquelle on voit quatre hommes blancs déployant une banderole sur laquelle il est écrit : «Camerounais, tu as manifesté pour ton pays. Maintenant, retournes-y».

En réalité, il s’agit d’un cliché montrant des militants de Génération identitaire, un mouvement politique français d’extrême droite qui lutte contre « l’islamisation et l’immigration massive ». Cette photo a été prise dans la matinée du mardi 19 mars 2019 devant le consulat général d’Algérie à Paris, en France, pour protester contre les manifestations d’Algériens ou de Français d’origine algérienne dans l’Hexagone qui réclament le départ du président Abdelaziz Bouteflika, à la tête du pays depuis bientôt 20 ans.

Romain Espino, porte-parole de ce mouvement créé en 2012, a d’ailleurs fait un Tweet à ce sujet. «Génération Identitaire #Paris était ce matin devant le consulat d'#Algerie pour adresser un message aux manifestants anti-Bouteflika : "Algérien, tu as manifesté pour ton pays, maintenant retournes-y" !#Remigration», écrit-il.

32563 twitter

«Algérien, tu as manifesté pour ton pays. Maintenant, retournes-y» est en effet le message qui figure sur la banderole d’origine. Sur la photo retouchée, «Algérien» a été remplacé de manière quelque peu grossière par «Camerounais», la police utilisée ici étant différente du reste du texte. La main blanche sur la banderole - celle-ci semble montrer la sortie - a été ajoutée dans une tentative de masquer le substantif «Algérien», bien visible sur la photo originelle.

P.N.N

Dernière modification le jeudi, 21 mars 2019 06:50

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants