Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, cette image ne vient pas Cameroun

Non, cette image ne vient pas Cameroun

La réponse est :
Paru le vendredi, 21 décembre 2018 08:57

Il se rapporte sur Facebook que cette image aurait été prise au Cameroun. Vrai ?

Sur  la sphère camerounaise facebook, une image fait parler d'elle. Elle représente un petit garçon qui a pied dans une rivière insalubre et qui à l’aide d’un récipient vert boit (ou fait mine de boire) un peu de son eau qu’il a recueilli. Il se rapporte que la scène immortalisée s'est déroulée au Cameroun. C'est faux!

Bien qu’il existe au Cameroun des cours d’eau qui de par leur insalubrité pourraient se rapporter à cette rivière, celui à l'image n’appartient cependant à aucune localité du pays.  Elle est publiée la première fois la semaine du 19 novembre 2018 sur les réseaux sociaux facebook et twitter par des internautes ghanéens qui relaient un appel à l’aide au Gouvernement, de la communauté d’Akpatoeme.

27698 in 1 SBBC Screenshot 2018 12 20 Emmanuel Atikor emmanuel atikor Twitter

Akpatoeme est une communauté de quatre villages situés dans le district de Ketu North, dans la région de Volta,

Selon les informations diffusées dans certaines publications, Cette communauté ne dispose pas d'eau potable. Elle ne survit que grâce à de « l’eau contaminée  de la brousse » qu’elle partage avec le bétail de bergers Fulani ; ce qui l'expose à diverses maladies.

27698 in 2 SBBC Screenshot 2018 12 20 Emmanuel Atikor emmanuel atikor Twitter

Dans les faits, les populations d'Akpatoeme possèdent un forage, qui constitue l'unique source d'approvisionnement en eau. Au moment où cette image est rendue publique, ce forage est en panne et les populations peinent à réunir le montant nécessaire pour le rendre de nouveau fonctionnel.  Le  site web mynewsgh.com qui s’intéresse au sujet, le relate  ici dans les détails.

Akpatoeme est située près de Dzodze-Penyi dans le district de Ketu Nord. Les habitants de ces villages sont principalement des agriculteurs qui vivent grâce à la culture du manioc et du maïs.

R.S

Dernière modification le vendredi, 21 décembre 2018 08:59
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants