Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, la pénurie du pagne de la Journée internationale de la femme n’est pas due à la spéculation

Non, la pénurie du pagne de la Journée internationale de la femme n’est pas due à la spéculation

Paru le lundi, 24 février 2020 13:35

Dans l’opinion, certains affirment que la non disponibilité de l’étoffe du 8 mars est le fait de commerçants véreux qui font jouer la carte de la rareté pour la revendre au prix fort. Vraiment ?

A moins de deux semaines de la célébration de la Journée internationale de la femme (Jif) le 8 mars prochain, des voix s’élèvent pour décrier la pénurie du pagne dédié à cet événement. Dans l’opinion, certains affirment que cette situation est la conséquence de la spéculation autour de cette étoffe vendue généralement au prix homologué de 6800 francs Cfa. Une spéculation entretenue par des commerçants peu scrupuleux qui, disent-ils, « font jouer la carte de la rareté pour revendre ledit pagne parfois le double de son prix ».

13870 sbbc

En réalité, cette pénurie est liée à «une production réduite du pagne» cette année, indique, dans une note publiée le 28 janvier dernier, Edouard Ebah Abada, le directeur général de la Cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam), principal fabricant de textiles dans le pays. Quatre à 5 millions de mètres du pagne de la Jif sont vendus chaque année par la Cicam. Un chiffre qui ne sera pas atteint cette année en raison donc d’un déficit de production.

«On avait prévu trois millions de mètres et à date, nous sommes, en termes de production, à 700.000 mètres. (…) On a presque un million de mètres (de tissu) bloqués (en Asie). En raison de difficultés au port de Douala, sur les 1,6 million de mètres en provenance de l’Afrique de l’Ouest, nous n’avons pu recevoir que 400.000 mètres», explique Ibrahim Pitti, administrateur des ventes à la Cicam, dans une interview publiée le 19 février dernier dans le quotidien national Cameroon Tribune.

Ce qui justifie que le pagne du 8 mars soit peu visible dans les différents points de vente comme traditionnellement à cette période de l’année, ou que la vente se fait au compte-gouttes là où cette étoffe est disponible.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam