Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Enseignement des langues nationales : expérimentation satisfaisante dans 43 écoles multilingues

Enseignement des langues nationales : expérimentation satisfaisante dans 43 écoles multilingues

Paru le mercredi, 24 février 2021 16:57

Fatime Bilamo, directrice de l’alphabétisation, de l’éducation de base non formelle et de la promotion des langues nationales au ministère de l’Education de base (Minedub) exprime sa satisfaction dans une interview au quotidien Cameroon tribune : « nous pouvons conclure, à la lumière des résultats de l’évaluation diagnostique des performances scolaires des élèves de ces écoles expérimentales, que le bilan est satisfaisant ».

Pour cette responsable, l’enseignement des langues nationales dans les 43 écoles expérimentales multilingues du Minedub donne satisfaction au gouvernement. « Non seulement ces élèves lisent couramment en langues maternelles, mais également ils écrivent et comprennent bien ces langues. Par ailleurs, cette évaluation a relevé que ces élèves apprennent plus facilement les autres langues », indique-t-elle.

Cette expérience, soutient-elle, traduit la volonté du gouvernement d’introduire les langues maternelles à l’école. Cet engagement s’exprime non seulement dans les nouveaux curricula de l’enseignement primaire et maternel actuellement en vigueur, mais aussi à travers des initiatives mises en œuvre, à l’image de l’Ecole et langues nationales en Afrique (ELAN-Afrique) implémentée par le Minedub depuis 2013.

L’initiative issue de la coopération entre le Cameroun et l’Organisation internationale de la Francophie (OIF) permet au Minedub d’expérimenter l’utilisation de l’ewondo, du duala, du basa’a, du ghomala et du fufulde dans l’enseignement, en plus des deux langues officielles que sont le français et l’anglais.

S’exprimant dans le sillage de la journée mondiale des langues nationales le 21 février 2021, Fatime Bilamo note que dans ces écoles expérimentales l’apprentissage est favorisé par des livrets de lecture et d’écriture élaborés dans ces cinq langues.

Le gouvernement peut donc envisager l’extension de l’apprentissage, dans la mesure où près de la moitié des plus de 250 langues maternelles parlées au Cameroun sont documentées. « L’étude sur le Plan de développement de l’éducation plurilingue/multilingue à l’école primaire au Cameroun menée en 2020 a permis de recenser une vingtaine de langues qui peuvent être utilisées dans l’enseignement à la fois comme matière et comme langues d’enseignement », assure Fatime Bilamo.

D’ailleurs, depuis quelques années les langues nationales ont été introduites dans le programme de l’enseignement secondaire et l’université de Yaoundé I par exemple a livré sa première cuvée de la filière langues et cultures camerounaises en 2017.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes