Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, sur ces images il ne s’agit pas d’un pasteur africain

Non, sur ces images il ne s’agit pas d’un pasteur africain

La réponse est :
Paru le vendredi, 26 avril 2019 14:05

Il se dit qu’un pasteur africain bénirait ses fidèles avec des boissons gazeuses. Vraiment ?

La période du 7 mars 2019, une vidéo d’un pasteur qui donne une onction à base de Coca et de Fanta à ses fidèles surgit sur les réseaux sociaux. Ces images sont vues, commentées et partagées à plusieurs reprises par des internautes africains sur Facebook ; particulièrement par des Camerounais.

La rumeur l'identifie comme un pasteur africain. Ce qui est faux !

L’homme en question se nomme Mackenson Dorilas ; il est de Haïti et s’autoproclame prophète. Son temple pentecôtiste du nom de « l’Église de Dieu les envoyés » est basée à Clercine 14 (Commune Tabarre), dans l’arrondissement de Port-au-prince  (Département de l’Ouest), la capitale de la République d'Haïti.

34790 SBBC 20190425 225253 rmscr

C’est Mackenson Dorilas lui-même qui rend publique cette vidéo qu’il tourne en direct de sa page facebook le 5 mars dernier.  Dans la version originale on aperçoit distinctement ce prophète qui se tient devant ses fidèles, debout sur une chaise (probablement pour marquer sa supériorité) les manches retroussés et les pieds de son pantalon montés. Ses ouailles sont religieusement en rang et s’avancent munies de bouteilles de boissons gazeuse qu’elles lui tendent et dont il les asperge de leurs contenus.  Durant l’opération, certains des fidèles font mine de s’oindre des parties de leurs corps.

Personnage controversé

Le prophète Mackenson est un personnage assez controversé, il fait parler de lui sur internet depuis septembre 2018 parce qu'il prétend ressusciter les personnes mortes de façon surnaturelle et guérir la maladie du Sida. Le Nouvelliste, un quotidien francophone Suisse, et les observateurs de France 24, lui consacrent des articles sur leurs plateformes web respectives. Du Nouvelliste, l’on apprend que Mackenson Dorilas dit exercer cette profession depuis l’âge de sept ans en famille, avant de la poursuivre dans un temple à 11 ans. Il pratiquerait par ailleurs la prophétie depuis près de huit ans au temple « l’Église de Dieu les envoyés ». D'après une enquête des Observateurs de France 24 et de journalistes  haïtiens pour le rencontrer en rendez-vous privé, il faut débourser 2500 gourdes soit environ 195.500 Fcfa.

R.S

Dernière modification le vendredi, 26 avril 2019 14:21
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants