Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, des usines de produits de consommation contrefaits ont été découvertes à Mvan et Nkomo, à Yaoundé

Oui, des usines de produits de consommation contrefaits ont été découvertes à Mvan et Nkomo, à Yaoundé

La réponse est :
Paru le lundi, 27 mai 2019 08:34

Soupçonné d’être propriétaire de ces usines de contrefaçons, le promoteur des supermarchés Fontana ferait l’objet de poursuites judiciaires.

La rumeur sur des usines de produits de consommation contrefaits à Yaoundé, a prospéré durant le week-end allant du 24 au 26 mai dernier. Certains ont affirmé que le supermarché Fontana, dans la capitale du Cameroun, serait un foyer de produits contrefaits. En vérifiant auprès du ministère du Commerce (Mincommerce), l’information au sujet de Fontana est avérée.

Nos sources au Mincommerce révèlent que, dans la journée du 24 mai dernier, une équipe dirigée par le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana, a été conduite par des enquêteurs dans un garage automobile, sis au quartier Magzi-Mvan, et dans un appartement situé au quartier Nkomo Maétur. Dans ces lieux, il a été découvert des usines de trafic de dates de fabrication et de péremption des produits tels que les chocolats, les biscuits, les bonbons...

« Les premières indices montrent qu’il s’agirait de l’œuvre du promoteur des supermarchés Fontana. L'équipe de la Brigade de Contrôle et de Répression des Fraudes du Mincommerce, conduite personnellement par le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana, a trouvé les armes du crime à savoir: l'outil qui sert falsifier les dates de fabrication et de péremption des produits, des ingrédients de fabrication de faux whisky et de Baileys...», révèle la cellule de communication du ministère du Commerce.

Elle ajoute que, le présumé auteur encore introuvable fera l'objet de poursuites judiciaires.

S.A

Dernière modification le lundi, 27 mai 2019 08:35
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants