Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, à l’hôpital Jamot on ne soigne pas que les fous

Non, à l’hôpital Jamot on ne soigne pas que les fous

La réponse est :
Paru le jeudi, 28 juin 2018 10:46

L’imagerie populaire limite ce centre hospitalier au traitement des maladies mentales. A raison ?

Au Cameroun, lorsqu’une personne n’est pas très nette dans ses dires et ses actes, on lui conseille d’aller se faire consulter à Jamot. Très souvent, c’est pour rire et insinuer une folie passagère.

Il est vrai que l’hôpital Jamot de Yaoundé est le passage obligé pour les malades mentaux, mais il n’y a pas que le service psychiatrique de ce côté-là. En effet, explique Dr Abena, médecin ayant exercé dans ce centre hospitalier, « Jamot a un certes un service de Psychiatrie, mais aussi le service pneumologie ».

On y soigne donc les maladies pulmonaires et surtout la tuberculose. De nombreux malades souffrant de tuberculose (simple ou multi résistante) y sont internés, hormis les déficients mentaux. « On y pratique aussi la médecine générale », souligne Dr Abena. On y traite donc du simple paludisme au diabète en passant par la fièvre typhoïde entre autres patholigies.

L’hôpital Laquintinie de Douala a tout aussi un important pavillon psychiatrie. Jamot et Laquintinie sont des hôpitaux de 2è catégorie. En rappel, Eugène Jamot est le nom d’un médecin militaire français qui contribua à la lutte contre la maladie du sommeil au Cameroun dans les années 20.

M.N.M.

Dernière modification le jeudi, 28 juin 2018 10:48

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants