Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre le Covid-19 : le DGSN exige plus de rigueur dans l’observance des mesures gouvernementales

Lutte contre le Covid-19 : le DGSN exige plus de rigueur dans l’observance des mesures gouvernementales

Paru le jeudi, 29 octobre 2020 12:54

« Urgence et importance hautement signalées ». Ces mentions barrent le message daté du 27 octobre 2020 dans lequel le délégué général à la Sûreté nationale (DGSN), Martin Mbarga Nguélé, demande à tous les responsables des services centraux et les 10 délégués régionaux de prendre toutes les dispositions en vue de renforcer le respect strict des mesures prises par le gouvernement le 17 mars dans le cadre de sa stratégie de riposte contre la pandémie de Covid-19.

Cette mesure fait suite aux instructions du Premier ministre (PM), Joseph Dion Ngute, pour plus de rigueur dans l’observance des mesures-barrières. Par exemple, alors qu’un message du président de la République rappelle en ouverture de chaque édition du journal de la télévision nationale que le port du masque reste obligatoire dans les espaces publics jusqu’à nouvel ordre, dans les rues, les marchés, etc. on constate plutôt un relâchement général de la population.

Aussi, en vue de mettre un terme à ce laisser-aller, outre la stricte application des mesures-barrières par leurs collaborateurs et les usagers de leurs services, les responsables de la DGSN sont tenus d’exiger le port du masque dans les lieux publics. Ils devront également s’assurer de la fin de la surcharge qui a repris de plus belle dans les bus, les taxis et les moto-taxis.

Le DGSN exige aussi un accroissement de la surveillance des mouvements des populations aux frontières, ainsi que des résultats du test Covid-19 et de la distanciation physique lors des opérations d’embarquement et de débarquement.

« Ce n’est pas la première fois que le gouvernement tape le poing sur la table relativement au respect des mesures prises pour barrer la voie au Covid-19. Sans une mesure répressive, il est difficile de parier pour la fin de l’incivisme », fait observer un maire. Qui regrette que la décision du ministre de la Décentralisation et du Développement local instaurant une amende pour non-port du masque ait été très vite retoquée.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes