Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, le 1501 permet de dénoncer les gendarmes véreux

Oui, le 1501 permet de dénoncer les gendarmes véreux

La réponse est :
Paru le mardi, 30 avril 2019 15:44

La Gendarmerie nationale aurait mis en place un numéro vert permettant aux usagers de rapporter des actes de corruption impliquant ses éléments. Est-ce vrai ?

Sur les réseaux sociaux, il se raconte depuis quelques jours que la Gendarmerie nationale a mis en place un numéro vert pour dénoncer les gendarmes véreux. Pour ce faire, il suffit simplement d’appeler le 1501. Il se trouve que c’est vrai.

Ce numéro gratuit – c’est-à-dire sans frais aussi bien pour l’appelant que pour le service de communication - vise notamment à «dénoncer tout acte de corruption, de prévarication, d’abus ou de torture commis par les gendarmes», indique-t-on au Secrétariat d’Etat à la défense chargé de la gendarmerie (Sed).

34988 s SBBC 1501

 

Ce numéro est en service depuis avril 2018, soit un an déjà. Une campagne est actuellement en cours pour amener les populations à se l’approprier.

«L’objectif est de vulgariser ce numéro et de l’inscrire dans la mémoire collective comme instrument de dénonciation permanente et efficace à la disponibilité des usagers», renseigne-t-on au Sed. Ce qui explique le regain d’intérêt porté à ce numéro depuis quelques jours.

Depuis sa mise en œuvre, plus de 600 appels ont été reçus, et 100 gendarmes sanctionnés à divers degrés, selon le patron du Sed, Yves Landry Galax Etoga.

A noter que la Gendarmerie nationale figure parmi les administrations publiques les plus corrompues du pays, d’après le rapport 2017 sur l’indice de la perception de la lutte contre la corruption rendu public en décembre dernier par la Commission nationale anti-corruption (Conac).

P.N.N

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants