Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les clubs dissolvent la Ligue de football professionnel du Cameroun

Les clubs dissolvent la Ligue de football professionnel du Cameroun

Paru le vendredi, 30 octobre 2020 11:52

L’Association des clubs d’élite du Cameroun (ACEC) a décidé, au cours d’une assemblée générale tenue le 29 octobre 2020, à l’unanimité des 18 membres présents, de voter la résolution de dissolution de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC).

Cette décision est l’aboutissement d’une démarche entreprise par 23 des 24 membres de l’ACEC, convoquant une assemblée générale extraordinaire le 29 octobre avec pour unique point à l’ordre du jour la dissolution de la LFPC. Cette initiative fait suite au refus du président de la LFPC, le général Pierre Semengue (photo), d’accéder à la demande des clubs de convoquer ces assises.

Les clubs s’appuient sur l’article 87 des statuts de la LFPC qui dispose : « La décision portant sur la dissolution de la Ligue de football professionnel du Cameroun requiert une majorité des 2/3 des suffrages valablement exprimés pendant une assemblée générale spécialement convoquée à cet effet ».

Récriminations des clubs

À travers cette initiative, les clubs désapprouvent la gouvernance du président de la LFPC. Joseph Feutcheu, 3e vice-président de la LFPC et délégué de Djiko FC de Bandjoun, dénonce le peu de considération que le général Pierre Semengue affiche vis-à-vis des acteurs du football que sont les présidents de clubs et les joueurs.

Pour sa part, Jérôme Max Kome, délégué de Dragon de Yaoundé, s’insurge contre le refus du président de la LFPC d’observer les résolutions de l’assemblée générale de la Fecafoot du 25 septembre, relatives à l’exécution de la sentence du TAS.

En dépit de cette dissolution, le général Pierre Semengue a programmé le lancement du championnat le 1er novembre par le match Panthère-Coton sports, deux clubs qui lui sont restés fidèles, en refusant de participer à l’assemblée générale de l’ACEC du 29 octobre.

Les mêmes textes prévoient qu’en cas de dissolution, le patrimoine de la LFPC est mis à la disposition de la Fecafoot qui en assure la gestion jusqu’à la reconstitution d’une nouvelle ligue. D’après une source à la Fecafoot, celle-ci a prévu un Comité exécutif le 2 novembre pour prendre acte de la dissolution de la LFPC ainsi que des mesures pour l’organisation championnat.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes