Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Emploi : gare aux fausses offres d’emploi dans la Fonction publique

Paru le lundi, 30 août 2021 08:32

L’alerte est donnée par le ministre de la Jeunesse et de l’Education physique (Minjec). Dans un communiqué le 20 août, Mounouna Foutsou informe l’opinion publique que « des individus malveillants utilisent le label de son département ministériel, ainsi que celui de la Fonction publique et de la Réforme administrative, pour extorquer de l’argent à de jeunes Camerounais leur promettant un stage qu’ils effectueront dans les structures du Minjec ».

Le Minjec dénonce et condamne de tels actes « qui exposent ses auteurs à des poursuites judiciaires et pénales ». Il appelle ainsi les personnes à la recherche d’un emploi dans la Fonction publique à plus de vigilance. Il invite en outre les jeunes en quête d’un emploi dans l’administration camerounaise à se rapprocher des structures centrales et déconcentrées du Minjec et du Minfopra pour de plus amples informations.

Sur Internet, des escrocs publient de fausses offres d’emploi dans le but de soutirer de l’argent à des demandeurs d’emploi. Ils se font généralement passer pour des administrations ou des entreprises qui font rêver les chômeurs. Les annonces sont souvent très intéressantes, avec des salaires alléchants. Ce qui pousse ainsi de nombreux Camerounais à postuler tête baissée. Les règles d’or ? Se méfier des offres bien trop alléchantes, ne pas envoyer d’informations personnelles et, surtout, ne verser aucune somme d’argent (par exemple pour des soi-disant frais de dossier).

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




A la rencontre de Jean David Nkot, artiste plasticien (part 1)

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.