Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Minepat veut maîtriser la gestion des risques liés à l’exécution des projets et programmes

Le Minepat veut maîtriser la gestion des risques liés à l’exécution des projets et programmes

Paru le lundi, 01 novembre 2021 14:52

Le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) constate que la mise en œuvre des projets et programmes est plombée par une pléthore de risques. Pêle-mêle, il liste le non-paiement par l’Etat des fonds de contrepartie, la mise à disposition tardive des financements, le retard dans la délivrance des pouvoirs de signature des conventions, le chevauchement des missions des différentes administrations impliquées dans les projets, le retard de la délivrance des autorisations de sorties ou dans le processus de passation des marchés, etc.

Le Minepat entend les limiter à travers une appropriation de leur cartographie. Les participants à la session de formation organisée à cet effet le 28 octobre 2021 à Yaoundé ont eu droit à un exposé sur les enjeux de la gestion des risques au Minepat et un autre sur la cartographie, le plan de gestion des risques et les mécanismes de suivi-évaluation.

« Le Minepat dans sa mission d’élaboration et de mise en œuvre de la politique économique d’aménagement du territoire et de planification est appelé à jouer un très grand rôle dans la mise en œuvre de la SND30 (cadre de référence de l’action publique) qui ambitionne de procéder à la transformation structurelle de l’économie », rappelle Christine Mbamband, inspectrice générale chargée de l’évaluation et du fonctionnement des services au Minepat.

« A ce titre, poursuit-elle, le Minepat doit s’arrimer à la gestion moderne qui consacre la gestion des risques basée sur la cartographie comme un outil d’amélioration de la performance. La plus-value qu’apporte la gestion des risques est notamment la prise de décisions adéquate, l’anticipation et l’amélioration de la planification et la capacité de réponse face à des risques. »

Elle explique que « la cartographie des risques est un outil qui permet déjà d’identifier les risques, et à cette cartographie est adossé un plan de gestion qui propose des actions correctives à mettre en œuvre par les responsables de programmes qui sont comptables de la performance ».

Tout en permettant de parvenir à une culture de la gestion basée sur l’anticipation des risques, « cette initiative pilote servira de benchmark pour le déploiement de l’outil au sein de l’administration publique », indique le Minepat, Alamine Ousmane Mey.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes