Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le plan du gouvernement pour relancer le secteur touristique au Cameroun

Le plan du gouvernement pour relancer le secteur touristique au Cameroun

Paru le vendredi, 02 octobre 2020 10:53

Le secteur touristique est gravement affecté par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Le constat a été dressé par le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motazé, au cours d’un exposé sur « le redressement financier des entreprises et des établissements touristiques ».

Le Minfi s’exprimait dans le cadre de la session extraordinaire du Conseil national du tourisme présidée par visioconférence par le Premier ministre (PM), Joseph Dion Nguté, le 30 septembre 2020. Des assises placées sur le thème : « Quelles mesures pour mieux accompagner la relance du secteur du tourisme et du voyage avec la levée de certaines restrictions dues à la pandémie du Covid-19 ? »

Louis Paul Motaze a indiqué que le président de la République a, au regard des conséquences de cette crise sur l’économie, prescrit l’élaboration d’un plan de soutien et de relance des secteurs impactés par la pandémie.

Train de mesures

La principale mesure déjà prise, note le communiqué publié à l’issue des assises par le secrétaire général des services du Premier ministre, est la suspension de la taxe de séjour pour le compte du second semestre 2020. Elle sera extensible en 2021 afin de favoriser le redressement des entreprises et établissements du secteur touristique.

Dans le cadre de l’élaboration de la loi de finances 2021, le Minfi annonce une réflexion sur la possibilité d’exempter totalement ces mêmes acteurs du paiement de l’impôt sur les sociétés. D’après le communiqué des services du PM, d’autres mesures sont en train d’être finalisées dont l’impact va se ressentir à moyen et long termes.

Il cite notamment « la poursuite de certaines exonérations fiscales et douanières pour promouvoir les investissements dans le secteur, l’appui à la rénovation des sites et infrastructures touristiques et la mise en place au profit des entreprises de tourisme des lignes de crédits à des taux bonifiés auprès d’un pool d’établissements bancaires ».

D.M.

Dernière modification le vendredi, 02 octobre 2020 10:57

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam