Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Ligne de transport Memve’ele-Yaoundé : EDC rassure les riverains au sujet des indemnisations

Ligne de transport Memve’ele-Yaoundé : EDC rassure les riverains au sujet des indemnisations

Paru le vendredi, 02 octobre 2020 15:53

Theodore Nsangou (photo) est formel au sujet des travaux de construction de la ligne Haute tension 225 KV entre la centrale hydroélectrique de Memve’ele et Yaoundé. « Les décrets d’indemnisations seront prêts d’ici le mois de décembre », informe le directeur général d’Electricity Corporation Development (EDC), l’opérateur public en charge en charge de ce chantier.

Ce message vise à rassurer les populations riveraines de ce chantier. Notamment ceux des villages le département de la Mefou-et-Afamba. Il y a quelques semaines, certaines parmi elles se sont opposées à la construction des pylônes dans la localité de Nkolzock non loin de Nsimalen.

En rappelant que le processus d’indemnisation comporte plusieurs étapes, le patron d’EDC informe qu’un comité a été mis sur pied pour accélérer et assurer son suivi afin d’éviter des erreurs commises auparavant. Ledit comité est composé d’EDC, du ministère en charge des affaires foncières, de la Primature et même de quelques responsables de la présidence de la République.

« Avec toutes les garanties et les assurances données par le directeur général d’EDC et les promesses des populations, il n’y aura plus d’obstacles qui freinent l’avancée du projet », rassure le préfet de la Mefou-et-Afamba, Antoinette Zongo, cité par nos confrères du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.

Les travaux sont achevés depuis longtemps entre Nyabizan-Diop et Ebolowa, avec la pose de 294 pylônes et le placement des câbles. L’achèvement de la ligne de transport d’électricité entre Nyabizan et Yaoundé permettra d’évacuer toute l’énergie produite par la centrale du barrage de Memve’élé situé au Sud du Cameroun.

Sur les 211 MW attendus de cette infrastructure, entre 80 et 90 MW, selon les sources, sont actuellement débités et injectés dans le réseau électrique national, en raison du retard accusé dans la construction de la ligne de transport.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam