Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, Franck Biya, le fils du chef de l'Etat camerounais, n'est pas le nouveau président du Rdpc

Non, Franck Biya, le fils du chef de l'Etat camerounais, n'est pas le nouveau président du Rdpc

La réponse est :
Paru le mercredi, 03 avril 2019 03:25

L’aîné des enfants de Paul Biya aurait remplacé son père comme président national du parti au pouvoir.

«Franck Biya, fils aîné du chef de l’Etat vient d’être élu président du Rdpc, parti au pouvoir. L’info vient de source sûre. Ça se confirme le futur président est Franck Biya».

Ce message est partagé sur les réseaux sociaux depuis le 1er avril 2019. Ce qui alimente les conversations où certains, qui accordent du crédit à cette rumeur, n’hésitent pas à écrire : «le Cameroun est devenu une monarchie où le pouvoir est transmis de père en fils».

En réalité, cette annonce concernant Franck Biya comme nouveau président du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), est une fausse nouvelle.

Au comité central de ce parti l’on en rit. «Franck n’est même pas dans le bureau politique ou le comité central du Rdpc. Comment a-t-il donc fait pour être président du parti ? Jusqu’ici, le seul président du parti c’est Paul Biya», dément un haut responsable du secrétariat à la communication au sein du Rdpc.

Un autre responsable de ce parti explique : «c’est au cours d’un congrès que le président du parti est élu. Pour l’instant, les instances dirigeantes n’ont pas convoqué de congrès. Et le seul à le convoquer c’est le président national Paul Biya».

Dans la mémoire collective au Cameroun, l’on ne se souvient pas avoir déjà vu Franck Biya se mêler de politique en public. Il n’a jamais pris part à une élection au Comité central du Rdpc.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants