Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, la Guinée équatoriale continue d'exiger des visas aux Camerounais malgré le principe de libre-circulation dans la Cemac

Oui, la Guinée équatoriale continue d'exiger des visas aux Camerounais malgré le principe de libre-circulation dans la Cemac

La réponse est :
Paru le jeudi, 04 avril 2019 09:36

La carte d’identité et le passeport Cemac sont pourtant acceptés pour traverser la frontière Cameroun/Guinée équatoriale, du côté camerounais.

Tous les six Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont signé en 2017 la circulaire qui matérialise la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cemac. Dans ce sens, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad ont souscrit à l’ouverture totale des frontières sur l’ensemble du territoire communautaire.

L’ouverture totale des frontières validée par tous les Etats membres de la Cemac prescrit que tous les détenteurs d’une pièce sécurisée (passeport ou carte nationale d’identité) en cours de validité, ne sont plus soumis à l’obligation de visa d’entrée dans un pays de la Cemac. Idem pour ce qui est de l’autorisation de sortie pour tout séjour ne dépassant pas trois mois, soit 90 jours dans l’un des six pays de la sous-région. Mais contrairement à ce que peuvent croire certains, la réalité est toute autre pour ce qui concerne particulièrement la Guinée équatoriale, deux années plus tard.

En effet, pour en apprendre plus sur les durées et les formalités nécessaires au passage des frontières pour les biens et les personnes, la Banque africaine de développement a envoyé au début de 2019 une mission qui a voyagé, entre autres, de Yaoundé (Cameroun) à Bata (Guinée équatoriale). «Des barrières aussi bien tarifaires que non tarifaires freinent la circulation des biens et des entraves persistent à la libre circulation des personnes», fait remarquer la BAD dans son rapport sur les perspectives économique de l’Afrique centrale en 2019.

Sur le terrain, la BAD a constaté un nombre élevé de postes de contrôles, notamment consulaires, douaniers, policiers, sanitaires et phytosanitaires. La BAD a aussi noté que la «Carte d’identité et le passeport Cemac sont acceptés pour traverser la frontière Cameroun/Guinée équatoriale, du côté camerounais» mais, « du côté équato-guinéen, le passage est autorisé sans visa, seulement jusqu’à Ebibeyin ; un visa d’entrée est exigé pour aller à l’intérieur de la Guinée équatoriale».

Pour entrer en Guinée équatoriale, les voyageurs paient de nombreux droits, sans facture, variant entre 60 USD (environ 35 000 FCFA) et 150 USD (soit 87 500 FCFA).

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 04 avril 2019 09:47

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants