Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, des détenus en prison au Cameroun possédaient, entre autres, des équipements électroniques et des grenades lacrymogène

Oui, des détenus en prison au Cameroun possédaient, entre autres, des équipements électroniques et des grenades lacrymogène

La réponse est :
Paru le lundi, 05 août 2019 14:58

A la prison centrale de Yaoundé, des prisonniers disposaient des téléphones, ordinateurs – portables, chanvre indien, gaz lacrymogène, etc.

On en parle souvent comme s’il s’agissait de polar ou de science-fiction. Mais c’est une réalité. Dans les prisons du Cameroun, les détenus possèdent des équipements qu’on ne soupçonne parfois pas. Renée Emmanuel Sadi, le ministre de la Communication (Mincom), l’a confirmé au cours d’une conférence de presse tenue à Yaoundé, le 2 août dernier.

Selon le membre du gouvernement, suite à une mutinerie survenue le 23 juillet à la prison centrale de Kodengui, à Yaoundé, diverses opérations de fouille systématique ont été conduites par les administrations compétentes au sein de la prison.

Le Mincom a alors confirmé que plusieurs détenus ont été trouvés en possession, entre autres: d’importantes sommes d’argent ; de nombreux appareils de communication, dont des téléphones portables, des puces téléphoniques, des chargeurs et des batteries de téléphones, des clés USB, des clés internet, des cartes mémoires ; des appareils électroniques, dont des ordinateurs - portables, des tablettes.

Par ailleurs, a indiqué M. Sadi, la fouille a également permis de saisir « des armes blanches, dont, des poignards, des couteaux, des scies à métaux, des tournevis, des poinçons, des lames de rasoir, des pointes ; une importante quantité de chanvre indien et de cigarettes ; et des grenades lacrymogènes».

Sylvain Andzongo

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants