Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le personnel de l’entreprise Camerounaise des eaux ne sera pas licencié

Non, le personnel de l’entreprise Camerounaise des eaux ne sera pas licencié

La réponse est :
Paru le vendredi, 06 avril 2018 15:42

La rumeur répand pourtant que le licenciement est inévitable parce l’Etat, à travers Camwater, va reprendre la main sur cette société gérée par des privés marocains.

La renationalisation de la société Camerounaise des eaux (CDE) fait beaucoup de vagues. En effet, des rumeurs annoncent le licenciement du personnel de cette entreprise marocaine qui sera reprise, le 31 avril 2018, par la société publique Camwater.

Le 5 avril 2018, le ministre en charge de l’Eau, Gaston Eloundou Essomba, s’est donc rendu à la direction générale de CDE à Douala pour tirer les choses au clair. « Nous sommes venus rassurer le personnel CDE. Dire aux employés qu’à partir du 02 mai [2018], ils vont basculer à la Camwater. Et que dans le cadre de cette opération, leurs intérêts sont préservés. Ils garderont leurs salaires. Ils garderont leurs avantages. Nous souhaitons que cette opération se déroule dans une sérénité ».

Le ministre de l’Eau a indiqué que le chef de l’Etat a mis à sa disposition des moyens, afin que la période transition soit assurée, notamment pour ce qui concerne le paiement de salaires des deux premiers mois.

Pour mémoire, le gouvernement camerounais s’est engagé depuis 2008 dans une réforme du secteur de l’eau. Une société publique, la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater), a été créée pour assurer les investissements nécessaires au secteur et étendre le réseau, tandis qu’une société privée marocaine, CDE, a été recrutée pour assurer la distribution de l’eau.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants