Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Budget 2021 : le gouvernement table sur une enveloppe de plus de 4 900 milliards de FCFA

Budget 2021 : le gouvernement table sur une enveloppe de plus de 4 900 milliards de FCFA

Paru le lundi, 06 juillet 2020 13:53

Les charges et les ressources totales du budget général du Cameroun devraient s’équilibrer à 4 909,2 milliards FCFA en 2021. En valeur absolue, cette prétention budgétaire est en hausse de 202,1 milliards de FCFA et 4,3% en valeur relative, comparativement à l’exercice 2020. Entre 2022 et 2023, les ressources de l’État s’établiront à 5009,1 milliards de FCFA, projette le gouvernement dans le Document d’orientation budgétaire 2021 – 2023.

Sur le plan des recettes pétrolières, le document présenté par le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, lors du conseil de cabinet tenu le 2 juillet dernier et devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale, quelques jours après, table sur une hausse (+12,3%) en 2021.

En effet, les projections de mobilisation des recettes pétrolières pour le prochain exercice se chiffrent à 303,3 milliards de FCFA, tirées par la « légère » remontée du prix mondial du baril de pétrole. À moyen terme, « ces recettes s’établiraient à 269,5 milliards de FCFA entre 2022 et 2023. Soit une diminution de 33,5 milliards (-11,1%) due à la baisse de la production pétrolière projetée au cours de cette période et moins que compensée par la remontée des cours mondiaux du pétrole qui serait observée », selon Louis Paul Motaze.

Les recettes non pétrolières devraient également augmenter de l’ordre de 426,7 milliards (+16,5%) par rapport à 2020, pour parvenir à 3 005,6 milliards en 2021. Au Minfi, cette hausse « se justifie d’une part, par l’hypothèse de la reprise de l’activité économique dès 2021, et d’autre part, par la réduction des mesures d’allègement fiscales de soutien économique et social entreprises en 2020 pour juguler les conséquences de la pandémie du coronavirus ».

Le gouvernement envisage par ailleurs une réduction des exonérations fiscales d’un montant d’au moins 48 milliards de FCFA dans le cadre de la loi de finances 2021. « Entre 2022 et 2023, les recettes non pétrolières sont projetées à 3 341,9 milliards en moyenne, soit une hausse de 336,3 milliards (11,2%) par rapport à 2021, en lien essentiellement avec la poursuite des efforts d’optimisation de la mobilisation de ces recettes notamment la rationalisation des dépenses fiscales », précise le document.

Les perspectives en matière de dons (projets et programmes) devraient quant à elle à 106,9 milliards en 2021, en hausse de 4,9 milliards (4,8%) par rapport à 2020. Sur la période comprise entre 2022 et 2023, les ressources en don de l’État sont projetées à 113,6 milliards FCFA, correspondant à une progression de 6,7 milliards de FCFA (+6,2%) par rapport à 2021.

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam