Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le Président Camerounais n'a pas fait de tweet sur les violences xénophobes en Afrique du Sud

Non, le Président Camerounais n'a pas fait de tweet sur les violences xénophobes en Afrique du Sud

La réponse est :
Paru le vendredi, 06 septembre 2019 12:47

Il se dit que se tweet provient du compte twitter officiel de Paul Biya. Vraiment?

Sur Facebook, un message du président de la république camerounaise Paul Biya datant de la journée du 5 Septembre 2019, fait parler de lui. Dans ce tweet qui condamne les violences xénophobes en Afrique du Sud, Paul Biya dément le décès de 2 Camerounais et adresse ses condoléances au peuple malien dont seraient issues selon lui, ces victimes.  

3801 sbbc

Le faux tweet du Président.

Ce message en outre évoque l'ancien ministre de la communication Issa Tchiroma qui démentirait "formellement les affirmations selon lesquelles 2 compatriotes auraient perdu la vie lors de ces violences". Il s'agit d'un faux tweet.  

Premièrement, bien que pour cette journée du 5 Septembre, Paul Biya ait réellement fait un tweet qu'accompagnait d'un télégramme de condoléances adressé à Ibrahim Boubacar Keïta, le président de la république du Mali, le sujet évoqué dans le message diffusé sur son compte twitter officiel (@PR_Paul_BIYA) était différent. Son tweet concernait en l'occurence l'effondrement d'un bâtiment en construction, à Bamako  au Mali et non pas les violences xénophobes en Afrique du Sud. 

3801 sbbc1

Deuxièmement, pour cette même journée, seuls deux messages ont été publiés sur ce compte; ce sont notamment : celui de condoléances sus-évoqué et un autre au sujet de la commémoration de la fête nationale  du Royaume de l'eSwatini. Il n'existe en outre sur ce compte twitter, aucune trace du prétendu  tweet sur les violences xénophones en Afrique du Sud. 

Troisièmement Issa Tchiroma Bakari, ex ministre de la communication de 2009, jusqu'au récent remaniement (4 janvier 2019) est depuis environ 9 mois, Ministre de la l'Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP). Appelé à d'autres fonctions, il ne saurait donc plus porter la voix des questions gouvernementales camerounaises.

Au sujet des décès survenus lors des violences xénophobes en Afrique du Sud, hier (Jeudi 5 septembre 2019, Ndlr), Cyril Ramaphosa, le président de la république d'Afrique du Sud dans un discours adressé à sa nation (retransmis en direct par la radio et la télévision) à propos de violences sexistes et xénophobes, fait spécifiquement état de 10 morts issus de violences xénophobes. D'après le président de la république d'Afrique du Sud, 2 étaient des ressortissants étrangers; aucune précision n'a cependant été donnée quant à la nationalité des victimes étrangères; toutefois, dans un article publié ce 5 septembre 2019 sur stopblablacam, sous le couvert de l'anonymat des sources au ministère des Relations extérieures (Minrex)  expliquent que jusqu’au 4 septembre 2019,  le Cameroun n'avait enregistré aucun décès de ses compatriotes... 

R.S

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants