Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, la présidence de la République du Cameroun n'a pas lancé un recrutement spécial en décembre 2018

Non, la présidence de la République du Cameroun n'a pas lancé un recrutement spécial en décembre 2018

La réponse est :
Paru le lundi, 07 janvier 2019 15:15

Un recrutement en cours concernerait 100 personnels pour le secrétariat général de la présidence de la République, 50 pour le cabinet civil, 38 pour la grande chancellerie des ordres nationaux et 12 pour l’intendance du palais de l’unité.

Un faux communiqué de presse attribuée à la présidence de la République du Cameroun circule depuis le 17 décembre 2018. Selon ce faux document déjà dénoncé par le cabinet civil de la Présidence, il est porté à la connaissance des jeunes camerounais de sexe féminin ou masculin, désireux de faire carrière dans les services de la présidence de la République, qu’un recrutement spécial de 200 personnels a été lancé.

Dans le détail, il s’agirait d’un recrutement de 100 personnels pour le secrétariat général, 50 pour le cabinet civil, 38 pour la grande chancellerie des ordres nationaux et 12 pour l’intendance du palais de l’unité, des résidences et pavillons présidentiels. Le recrutement fictif est censé se faire sur étude de dossier le lundi 7 janvier 2019 dans les services de l’observation des ressources humaines de la présidence.

Les arnaqueurs, auteurs du faux recrutement, exigent, entre autres éléments, du dossier de candidature une somme de 150 000 FCFA, représentant les frais de participation, à déposer dans le compte orange Money au numéro de téléphone 6 99 89 68 75 d’un certain Evina Eric Valentin. Ce dernier se présente comme inspecteur d’Etat à la présidence de la République. Qui, après vérification, ne le connaît pourtant pas.

Toujours dans le but d’escroquer, une somme de 55 000 FCFA est demandée aux postulants pour des frais de « visites médicales approfondies », au bénéfice du sieur Evina.

Non, seulement les sources autorisées de la présidence alerte qu’il s’agit d’un acte d’escroquerie, mais également, ceux qui consultent le document en circulation peuvent constater l’adresse électronique, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. attribuée au cabinet civil est fausse. Car, cette institution n’utilise pas le « gmail.com », mais plutôt l’extension « prc.cm ».

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants