Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Pression fiscale, enveloppe, priorités… : les contours du budget 2022 se dessinent

Pression fiscale, enveloppe, priorités… : les contours du budget 2022 se dessinent

Paru le mercredi, 07 juillet 2021 08:07

D’après le rapport de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale du 6 juillet, portant sur le débat d’orientation budgétaire (DOB) tenu deux jours plutôt, le gouvernement projette de soumettre, lors de session parlementaire de novembre prochain, un budget 2022 évalué à 5649 milliards FCFA. Cette enveloppe est en hausse de 68,4 milliards en valeur absolue et de 1,2% en valeur relative par rapport à 2021. « Le déficit budgétaire global quant à lui est projeté à 516 milliards FCFA en 2022 contre 753 milliards FCFA en 2021, soit une réduction de 237 milliards du besoin de financement de l’État », peut-on lire dans le document.

Selon le Document de programmation économique et budgétaire à moyen terme pour la période 2022-2024, les principaux chantiers sur cette période sont : la poursuite de la riposte contre la Covid-19, la finalisation de la mise en œuvre des grands projets de première génération, l’organiser la CAN, la reconstruction et le développement des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, l’accélération du processus de décentralisation, la poursuite de la mise en œuvre de la couverture santé universelle (CSU) et la politique du livre ; le maintien de la veille sécuritaire sur toute l’étendue du territoire national, la réduction de la dette intérieure et la mise en œuvre des réformes structures visant à maintenir le Cameroun sur la voie de l’émergence à l’horizon 2035, notamment par la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement (SND30).

Dès 2022, le gouvernement prévoit également de travailler notamment à porter à au moins 60% la part de la commande publique attribuée aux entreprises locales, à mettre à la disposition des collectivités territoriales décentralisées 15% des recettes de l’État, à promouvoir l’émergence et le soutien des champions nationaux. Par ailleurs, la pression fiscale devrait être portée à 12,5% en 2022 contre 11,80% en 2021 et à 13,55% à l’horizon 2024.

 « On ne peut pas avoir pour option stratégique la transformation structurelle, qui s’oppose en politique économique au Big Push, et nous dire dans le même document qu’en dix ans on va construire 15 barrages [alors que] sur les dix précédentes années, on n’a pas pu en construire quatre », a critiqué Cabral Libii, député du PCRN.

« Nous sommes au débat d’orientation budgétaire. Il ne s’agit pas aujourd’hui de discuter de la loi de finances 2022. Il s’agit de voir les grandes tendances, parce que le débat d’orientation budgétaire permet aux parlementaires d’apporter également leur touche à la préparation du budget », a précisé le ministre des Finances, Louis Paul Motaze (photo).

Ludovic Amara  

Dernière modification le mercredi, 07 juillet 2021 08:09

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes