Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
D’une dotation initiale de 150 milliards FCFA, le Planut Santé connait un dépassement budgétaire de 6 milliards

D’une dotation initiale de 150 milliards FCFA, le Planut Santé connait un dépassement budgétaire de 6 milliards

Paru le jeudi, 08 avril 2021 06:27

Le plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance économique-volet santé (Planut Santé) « connait actuellement un dépassement de 6 682 827 799 FCFA ». Révélation du ministre de la Santé publique (Minsanté) ce jour à l’Assemblée nationale. Répondant à une sollicitation des députés sur la politique du gouvernement en matière de développement des infrastructures de santé, le ministre Manaouda Malachie a expliqué que ce dépassement budgétaire était le fait de « travaux supplémentaires » dans les hôpitaux régionaux d’Ébolowa, de Bafoussam, dans les hôpitaux généraux de Douala (HGD) et de Yaoundé (HGY) et au Centre hospitalier universitaire de Yaoundé (CHUY).

L’enveloppe initiale destinée au Planut Santé avait été arrêtée à 150 milliards FCFA par le gouvernement. Cette dotation bénéficie à 11 formations sanitaires, dont trois formations sanitaires de première catégorie : HGD, HGY, et le CHU de Yaoundé. Dans ces hôpitaux, il était question de travaux de réhabilitation et de relèvement du plateau technique tel que rappelé par le ministre à la représentation nationale.

Les huit autres formations sanitaires devraient être construites et équipées dans les chefs-lieux de région autres que Yaoundé et Douala. « La répartition initiale repose sur un budget de 10 milliards par hôpital dans le cadre du relèvement des plateaux techniques et 15 milliards par centre hospitalier régional (études, construction et équipement) », a expliqué le ministre.

Pour ce qui est de l’avancement des travaux, le Minsanté affirme que l’HGY et l’HGD affichent 100%, contre 55% pour le CHU. Quant à l’équipement, les chiffres sont de 100% à l’HGY et 98% à l’HGD. En ce qui concerne les centres hospitaliers régionaux, « à l’exception des chantiers de Bamenda et Buea en arrêt en raison de la crise sécuritaire, tous les autres seront livrés au cours de l’année 2021 », assure Manaouda Malachie.

Le Planut avait été décidé par le président de la République en décembre 2014. Financé par les emprunts contractés par l’État auprès d’un pool de banques locales et auprès des institutions financières internationales, le Planut a pour domaines d’intervention prioritaire : l’aménagement urbain, l’habitat, la santé, l’agriculture, l’élevage, les infrastructures routières, l’eau, l’énergie et la sécurité. Selon le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, au 25 novembre 2020, les marchés passés dans le cadre de ce plan se chiffraient à près de 856 milliards de FCFA.

Ludovic Amara

Lire aussi :

Plan d’urgence triennal : des réalisations et des projets à la traîne trois ans après l’échéance

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes