Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Gicam pointe une perte de plus de 35 000 emplois permanents en 2020

Le Gicam pointe une perte de plus de 35 000 emplois permanents en 2020

Paru le vendredi, 08 octobre 2021 11:02

D’après les résultats de l’Enquête globale des entreprises (EGE) 2020 du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), la principale organisation patronale du Cameroun comptabilise 185 427 emplois permanents cumulés contre 221 075 en 2019. Soit une baisse de 35 649 emplois (15 %).

Cette baisse touche tous les trois secteurs d’activités : le primaire passe de 48 707 à 47 380 emplois permanents (-1327), le secondaire de 64 457 à 49 018 (-15 439) et le tertiaire de 107 911 à 89 028 (-18 883).

Si la perte d’emplois permanents concerne les grandes entreprises qui ont chuté de 196 034 à 159 124, soit moins 36 910, en revanche les petites et moyennes entreprises revendiquent un gain de 1260 emplois permanents en passant de 25 042 à 26 302 emplois.

Le Gicam compte 409 membres directs représentant les entreprises, les organisations et les syndicats qui lui versent des cotisations. Il revendique 322 membres indirects désignant les entreprises qui ne payent pas de cotisations au Gicam mais qui adhèrent à une organisation ou un syndicat qui paye des cotisations au Gicam. Dans l’économie camerounaise, le Gicam pèse 74,9 % du chiffres d’affaires des entreprises modernes contre 76,8 % en 2019, 74,6 % des recettes fiscales et plus de 40 % du budget de l’Etat.

L’EGE est une activité annuelle ayant pour vocation de rassembler toutes les activités de collecte des données des commissions du Gicam « Les données utilisées ont été collectées auprès des entreprises membres du Gicam. 203 entreprises ont été enquêtées avec succès, soit 50 % des membres », précise l’organisation patronale.

La deuxième EGE, réalisée entre avril et mai 2020, a permis entre autres d’évaluer la perception des entreprises des politiques publiques, du climat des affaires et du « Made in Cameroon ». La première EGE a permis notamment d’actualiser le poids du Gicam dans l’économie, d’évaluer la gouvernance des entreprises du Gicam et d’identifier les principales contraintes à l’environnement des affaires.

D.M.

Dernière modification le vendredi, 08 octobre 2021 11:04

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes