Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Plan triennal spécial Jeunes : près de 5500 projets financés pour plus de 16 000 emplois générés en trois ans

Plan triennal spécial Jeunes : près de 5500 projets financés pour plus de 16 000 emplois générés en trois ans

Paru le mercredi, 10 février 2021 15:21

Avec une enveloppe initiale de 102 milliards FCFA, le Plan triennal spécial Jeunes (PTS-Jeunes) a financé 5485 projets depuis 2017. Information donnée dans une interview accordée à nos confrères de Cameroon Tribune par le ministre Mounouna Foutsou de la Jeunesse et de l’Education civique. Le PTS-Jeunes est une initiative qui vise à faciliter l'insertion socioéconomique des jeunes dont l’âge varie entre 15 et 35 ans.

« Sur le territoire national, on comptabilise 16 021 emplois à mi-parcours », soutient le membre du gouvernement. Les bénéficiaires de ce plan se recrutent parmi les personnes inscrites sur la plateforme de l’Observatoire national de la jeunesse.

A cette date, plus d’un million de jeunes dont 2 035 issus de la diaspora se sont fait enrôler sur cette plateforme. « Parmi eux, 58 % sollicitent le financement de projets ; 23 % entendent mener des missions de volontariat ; 2 % recherchent un emploi et 18 % une formation professionnalisante », détaille Mounouna Foutsou.

Le Plan, qui est actuellement implémenté dans les 360 arrondissements du pays ainsi que dans la diaspora, a également permis de consolider 32 000 plans d’affaires issus de toutes les régions du pays.

Pour rappel, les financements du Plan Triennal Spécial-Jeunes sont orientés vers six domaines dont l’artisanat, l’agriculture, l’industrie, l’élevage, l’économie numérique et l’innovation technologique. Le processus vise à appuyer 1,5 million de jeunes à raison de 500 000 jeunes par an.

Selon les dernières statistiques du ministère de la Jeunesse et de l’Education civique, parmi les porteurs d’idées de projets, 33,70 % sollicitent l’agriculture au sens large, 28,84 % l’industrie, 22,85 % l’économie numérique, 10, 48 % l’innovation ainsi que 4,4 % d’autres secteurs non répertoriés dans ces domaines de concentration.

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes