Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La Commission des droits de l’homme déplore l’accentuation des inégalités au Cameroun

La Commission des droits de l’homme déplore l’accentuation des inégalités au Cameroun

Paru le vendredi, 10 décembre 2021 10:20

Dans une déclaration publiée à l’occasion de la 37ème édition de la Journée internationale des droits de l’homme le 10 décembre 2021, la Commission des droits de l’homme du Cameroun (CDHC) déplore une accentuation des inégalités.

D’après la CDHC, celles-ci sont surtout relatives au niveau de vie, notamment dans les domaines du revenu, de la santé et de l’éducation. Et leur croissance se traduit par la chute de l’indice de développement humain, passé de 0,366 en 2017 à 0,375 en 2019.

« Le Cameroun a connu une croissance modeste mais résiliente en 2019, ce qui aurait dû conduire à une réduction plus significative de la pauvreté, mais celle-ci ayant plutôt été non inclusive, bénéficiant de manière disproportionnée aux plus aisés, cela a conduit à une aggravation des inégalités », précise le président de la CDHC, James Mouangue Kobila (photo).

Par exemple, la CDHC observe une persistance des inégalités éducatives basées sur le genre, les garçons ayant un accès privilégié à l’éducation. « En 2019, le nombre de filles non scolarisées était de plus de trois fois supérieur à celui des garçons non scolarisés, soit respectivement 262 532 contre 83 981, tandis que le taux net de scolarisation des filles au primaire était de 86,8 % contre 95,6 % pour les garçons », constate la Commission.

Pour autant, elle n’occulte pas les efforts déployés par les pouvoirs publics en vue de réduire les inégalités et de faire progresser les droits de l’Homme. Dans cette optique, l’école a été rendue obligatoire de 6 à 12 ans, et l’Etat a instauré la gratuité de l’enseignement dans les écoles primaires publiques tout en octroyant des subventions aux écoles privées afin de réduire les inégalités dans le domaine de l’éducation.

Car, fait observer la CDHC, « l’inégalité menace la réalisation de tous types de droits de l’homme et que l’approche fondée sur les droits de l’homme est nécessaire pour ‘’ne laisser personne de côté’’ ».

D.M.

Dernière modification le vendredi, 10 décembre 2021 10:22

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes