Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, il ne s’agit pas d’un chantier de construction de Prime Protomac à Garoua

Non, il ne s’agit pas d’un chantier de construction de Prime Protomac à Garoua

La réponse est :
Paru le mardi, 11 septembre 2018 10:44

Sur internet des images de l’affaissement d’une structure en construction sont attribuées à Prime Protomac. Vrai ?

Beaucoup d’internautes ce lundi 10 septembre 2018 ont partagé des images de l’affaissement d’un pan d’une structure en construction . Selon la rumeur, il s'agit  d'un chantier de construction du stade de Garoua, dont  le maître d’œuvre  n’est autre que Prime Protomac;  cette même structure adjudicataire de certains chantiers de la CAN 2019 dont la rumeur fait en juillet dernier de son Président Directeur Général, un fugitif.

Dans un communiqué  et par le biais de sa Directrice de la communication, Bertille Missi Bikoun, la structure ne tarde pas à démentir cette rumeur dans la journée. " (…) jusqu’ici, aucun incident de cette nature n’est survenu sur ses chantiers " précise sa Directrice de la Communication.  Elle assure par ailleurs que : " les travaux sur les chantiers des stades d’entrainement se poursuivent sereinement ".  

20806 sbbc2

Dans les faits,  les images relayées avec la rumeur de ce 10 septembre 2017, correspondent  à l’affaissement d’un  coffrage de  l’aile gauche du chantier de construction d’un futur hôtel  4 étoiles de 70 chambres. Cet affaissement est survenu le 7 septembre dernier à Garoua. Le maître d’œuvre de la construction où l’incident a eu lieu, c’est l’entreprise portugaise Mota-Engil, une autre entreprise adjudicataire des chantiers de la Can 2019.

Dans un communiqué publié le 10 septembre dernier sur son compte facebook, par le chargé des relations publiques de la structure, Raoul Bertrand Mbenjo Kouakam, Jorge N. Rocha le Contrat Manager explique:

« Le vendredi 7 septembre 2018 peu avant 12h, le coffrage prévu pour recevoir un segment de la dalle du premier étage de l’hôtel en chantier s’est affaissé peu avant le coulage du béton. C’était (…) avant le bétonnage ».

D’après le communiqué du Contrat Manager de Mota-Engil,  les résultats de l’enquête menée par les services HSE désignent l’érosion provoquée par les eaux de pluies comme la principale cause de cet incident.  Il explique par ailleurs que : " (…)La forte pluviométrie enregistrée dans la ville de Garoua, associée au temps mis [2 semaines] par le coffrage depuis sa construction ont imposé la réalisation des tests de résistance avant la mise en œuvre du béton. C’est au cours de cet exercice préventif que l’ouvrage support s’est affaissé ". L’incident n’a fait aucune victime.

Mesures post-incident

Sur les mesures prises post-incident, Jorge N. Rocha assure que  Motal-Engil "a aussitôt sécurisé la zone de l’incident et procédé aux mesures correctives à savoir, un nouveau compactage de la plateforme avant la construction de l’échafaudage et du coffrage avec un matériel plus robuste ".

20806 sbbc0

Répondant aux possibles interrogations quant aux délais de réception de cet ouvrage, le Contrat Manager de Mota-Engil rassure :  « le retard de quelques jours occasionné par cet épisode sera très vite comblé. Les travaux du gros œuvre, actuellement évalués à 70% seront achevés dans les délais annoncés.»

Rose Sende 

Dernière modification le mardi, 11 septembre 2018 13:49

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants