Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Agriculture : le Cameroun vise une production de 118 000 tonnes de riz et 11 000 tonnes d’oignons par an

Agriculture : le Cameroun vise une production de 118 000 tonnes de riz et 11 000 tonnes d’oignons par an

Paru le jeudi, 12 novembre 2020 16:03

Le Cameroun ambitionne de faire passer la production locale annuelle de riz non décortiqué de 100 000 tonnes à 118 000 tonnes et de celle d’oignons à 11 000 tonnes. L’ambition « à brèves échéances », a été réitérée hier mercredi 11 novembre par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbairobe. Le membre du gouvernement présidait la première session du comité de pilotage de la deuxième phase du Projet d’appui au développement des filières agricoles (Padfa II).

Cette initiative vise à « accroître durablement les revenus et la résilience des exploitations agricoles familiales productrices de riz et d’oignon dans quatorze départements ciblés des régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Ouest et du Nord-Ouest ».

La rencontre d’hier fait suite à l’accord de crédit signé le 25 septembre dernier, entre le gouvernement du Cameroun et le Fonds international de développement agricole (FIDA), mettant à la disposition du pays une dotation de 28,589 milliards FCFA pour le financement du Padfa II.

Ces fonds permettront aux pouvoirs publics d’accompagner 90 000 producteurs, dont « 50% de femmes et 30% de jeunes », explique Hélène Bouquet Marigoh, coordonnatrice nationale du projet. Ces bénéficiaires sont issus d’une fourchette de 111 coopératives.

Au plan stratégique, la mise en œuvre de cette phase du projet traduit la volonté du gouvernement de baisser les dépenses d’importations de riz et d’oignon qui contribuent au déséquilibre de la balance commerciale du Cameroun.

Selon les données compilées par l’Institut national de la statistique (INS), le volume des importations de riz au Cameroun est passé de 561 112 tonnes en 2018 à 894 488 tonnes en 2019.

En valeur monétaire, la facture du Cameroun en matière des importations du riz a atteint 231,8 milliards FCFA en 2019, en augmentation de 60,9% par rapport à l’année 2018.

Cette explosion des importations s’explique en partie par le phénomène des réexportations de riz vers des pays voisins du Cameroun tels que le Nigéria. Et de l’avis du Minader, « ces chiffres démontrent à suffisance qu’il y a une demande à satisfaire tant au niveau national qu’au niveau des pays voisins ».

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes