Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, des opérateurs économiques se livrent à l’exportation illicite du riz au Cameroun

Oui, des opérateurs économiques se livrent à l’exportation illicite du riz au Cameroun

La réponse est :
Paru le jeudi, 13 septembre 2018 09:13

Les transitaires camerounais contournent les services douaniers pour exporter cette denrée de grande consommation vers des pays voisins.

On parle généralement des exportations illicites du riz au Cameroun. C’est souvent de façon non officielle. Mais, dans une note publiée le 12 septembre 2018, l’Institut national de la statistique (INS) confirme que c’est une pratique dans le pays qui existe, malgré l’omerta.

En effet, révèle l’Institut, les quantités de riz importées se sont accrues au Cameroun depuis 2013, « impulsées par la demande intérieure et par les marchés des pays voisins et du Nigéria et du Tchad en particulier, vers lesquels sont réexportés frauduleusement par voie terrestre, des quantités de riz ».

Toujours selon l’INS, les voies de contournement sont utilisées par les petits transitaires, généralement en moto pour contourner les services douaniers. « Parfois, certains produits traversent la douane en petite quantité avant d’être rechargés par la suite une fois la frontière franchie », confirme l’Institut.

Au Cameroun, indique relève l’INS, la production du riz paddy a augmenté de 12% pour atteindre 311 674 tonnes en 2016. Cette amélioration résulte de la poursuite de la vulgarisation de la culture de riz pluvial et de la distribution d’engrais chimiques.

Seulement, une bonne partie de la production du riz local est exportée, parfois illégalement comme décrit plus haut.

S.A 

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants