Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Micro-projets parlementaires : une députée de la région de l’Est lance une zone cacaoyère de 1000 hectares

Micro-projets parlementaires : une députée de la région de l’Est lance une zone cacaoyère de 1000 hectares

Paru le mercredi, 13 octobre 2021 15:08

Berthe Nanga Mefant, députée à l’Assemblée nationale, a lancé son micro-projet parlementaire intitulé Programme d’appui aux femmes et jeunes pour la création des exploitations agricoles le 11 octobre 2021 dans les arrondissements d’Abong-Mbang, de Messamena, de Mbouanz et de Bebend. Le projet prévoit la mise en place, en l’espace de 5 ans, d’une zone agricole de 1000 hectares de cacaoyers et 1000 hectares de bananiers.

Pour la première phase, au total 25 000 plants ont été distribués à 72 jeunes femmes et hommes retenus par les autorités traditionnelles sur la base d'un engagement à s'investir dans la culture du cacaoyer. Chacun d’eux, après avoir reçu des plants d’un âge technique de 6 mois, peut donc désormais créer une plantation d’une superficie d’un hectare.

« Il est bon de donner un morceau de poisson à un frère. Mais il est mieux de lui apprendre à pêcher du poisson pour son autonomisation. C'est pourquoi, nous voulons remercier vivement la donatrice pour son geste mémorable. En effet, ce projet va permettre aux bénéficiaires de sortir de la pauvreté ambiante », souligne le porte-parole des bénéficiaires, Jean Christian Abé.

Passion pour l’agriculture

 « Je vais m’adresser à vous comme votre maman, votre sœur et votre aînée. En ma qualité d’ingénieure générale d’agriculture hors échelle, je puis vous assurer que la terre ne trompe pas. J’étais comme vous, j’ai cru en moi, et tout jeune j’ai aimé l’agriculture qui est devenue une passion. Vous pouvez aussi être de grands agriculteurs à votre tour, il suffit de creuser, de fouiller et de bêcher », a expliqué l’élue aux bénéficiaires.

« Par ce geste, elle nous indique le chemin à suivre. Je vais effectivement mettre en terre ces plants et lorsque vous reviendrez bientôt pour le suivi, vous viendrez visiter ma plantation », a promis Rachèle Cunégonde Elouangue Meband, bénéficiaire de 1200 plants de cacaoyer.

Lutte contre la pauvreté

« L'arrondissement de Mbouanz constitue un grand bassin de production agricole. Le développement de cette partie du pays passe inéluctablement par cette activité. Nous voulons vous rappeler que cette initiative rentre dans le cadre des politiques publiques de développement », note Mpoumzock, deuxième adjoint au maire de la commune d'Angossas.

« C'est une initiative plutôt salutaire. Le développement de cette unité administrative passe par l'agriculture et nous croyons que si les populations ne dilapident pas ces plants, elles ne le regretteront pas. C'est dans cette logique que j'engage les chefs traditionnels à dénoncer tous les bénéficiaires qui n'en feront pas bon usage. Ils doivent le faire afin que les bénéficiaires véreux soient écartés », exhorte le sous-préfet de Mbouanz, Guy Pascal Bamyo.

Pour Berthe Nanga Mefant, ce projet permettra au département du Haut-Nyong d’accroître sa production agricole d’ici quelques années tout en luttant contre la pauvreté. « Nous sommes résolument engagés à accompagner les femmes et les jeunes par des appuis substantiels qui vont leur permettre de devenir autonomes. Ce qui va contribuer à la lutte contre le chômage, la pauvreté en milieu rural et l’insertion socio-professionnelle », se convainc l’élue.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes