Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, les habitants de la Cité-Cicam à Douala ont été invités à contribuer pour la réfection de la route

Oui, les habitants de la Cité-Cicam à Douala ont été invités à contribuer pour la réfection de la route

La réponse est :
Paru le mercredi, 14 août 2019 18:13

Le chef traditionnel de 3e degré de Terminus Cité-Cicam aurait demandé aux populations de sa circonscription de cotiser pour la réfection de la voirie. Vraiment ?

Il se raconte que les populations du quartier Cité-Cicam, dans le 5e arrondissement de Douala, sont invitées à contribuer pour la réfection de la route. Cette information est vraie. «La route est pour tout le monde ! Cotisez pour qu’elle soit arrangée. Pas d’exception : jeunes, femmes, hommes, élites. De 500 francs à 1 000 000 francs CFA», écrit le chef traditionnel de 3e degré de Terminus Cité-Cicam, Samuel Bea, dans une note rendue publique il y a quelques jours.

cfa in

Jointe au téléphone, l’autorité traditionnelle confirme cette information, mais précise qu’il s’agit d’une contribution destinée à la réfection de la route au lieu-dit «Ancien dépôt de planches», et non la pénétrante Est, comme certains commentaires l’ont laissé croire.

«Nous avons faite cette note pour que les gens donnent un coup de main parce que cette route n’a jamais connu un engin. Elle est crevassée, l’eau coule au milieu, etc. Nous y avons versé de la terre pour la rendre un peu plus praticable, mais ce n’est pas suffisant. Le but de la chefferie est d’arranger cette route et surtout, d’améliorer les conditions de vie des populations», affirme Samuel Bea. Mais visiblement, la mesure n’a pas rencontré l’assentiment de tous, puisque la chefferie a dû mettre un terme provisoire à cette collecte de fonds.

«Nous avons arrêté les collectes pour le moment à cause de mauvais commentaires. On va continuer à se battre comme on le fait souvent tous les dimanches, dans le cadre de l’investissement humain», indiquent des sources à la chefferie traditionnelle de 3e degré de Terminus Cité-Cicam. Le dossier, apprend-on, se trouve actuellement à la Communauté urbaine de Douala (Cud).

P.N.N

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants