Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Un guichet pour faciliter les investissements de la diaspora camerounaise de France au Cameroun

Un guichet pour faciliter les investissements de la diaspora camerounaise de France au Cameroun

Paru le lundi, 14 septembre 2020 10:55

Dans un communiqué signé le 9 septembre 2020, l’ambassadeur de la République du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou, informe la communauté camerounaise basée en Hexagone de l’ouverture d’un bureau spécialement dédié aux membres de la diaspora camerounaise désirant investir au pays.

Le chef de la représentation diplomatique, qui précise que l’ouverture de ce guichet a pris effet le jour de la signature de ce communiqué, invite les Camerounais intéressés à prendre d’ores et déjà attache avec le consul général.

Depuis sa nomination le 30 juin 2020, André-Magnus Ekoumou donne une nouvelle impulsion aux relations entre cette mission diplomatique et les Camerounais de France. « S’agissant de notre diaspora, en m’envoyant à Paris, le chef de l’État m’a fermement instruit de rassembler tous les Camerounais, de faire de notre ambassade la maison commune des Camerounais. Il n’y a ni BAS, ni Patriotes, ni Nordistes, ni Beti, ni Bamileké, ni Douala, ni Anglophone. Il y a seulement des Camerounais », affirme-t-il lors de sa prise de fonction officielle le mercredi 19 août 2020.

« Comme vous le savez, la communauté camerounaise de France représente l’une des tranches les plus importantes de la diaspora à l’étranger. Aussi, dans le cadre de la normalisation des relations avec elle, que tout soit mis en œuvre pour intégrer ces frères et sœurs aux efforts de construction et de développement de notre cher et beau pays », ajoute-t-il.

Cette démarche épouse la vision globale du gouvernement, qui affiche sa volonté à inciter la diaspora à s’impliquer davantage dans le développement du pays. C’est dans cette optique que l’Assemblée nationale a créé le 29 avril 2020 le Réseau des parlementaires : diaspora, coopération décentralisée et transfrontalière (REP-COD). Le REP-COD se veut un cadre d’échanges permanents entre les parlementaires et les Camerounais de l’étranger.

Il poursuit, entre autres objectifs, « connaître et comprendre leurs difficultés, aider les Camerounais de la diaspora à s’investir ou à investir au Cameroun, jouer un rôle de facilitateur entre la diaspora et le gouvernement pour une bonne compréhension mutuelle ».

D.M.

Dernière modification le lundi, 14 septembre 2020 12:20

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam