Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après une coupe budgétaire de 62 milliards de FCFA, le Mintp se réorganise

Après une coupe budgétaire de 62 milliards de FCFA, le Mintp se réorganise

Paru le lundi, 15 juin 2020 18:04

Les coupes budgétaires imposées par l’ordonnance présidentielle du 3 juin dernier n’ont pas épargné l’enveloppe dédiée aux travaux publics. Le texte modifiant et complétant certaines dispositions de la loi de finances 2020, consacre en effet la baisse de près de 62 milliards de FCFA (soit 43 milliards pour l’investissement) de l’enveloppe budgétaire initialement allouée au ministère des Travaux publics (Mintp). Le plus gros budget ministériel de l’année 2020 passe ainsi de 459,6 milliards FCFA à 397,8 milliards de FCFA.

Dans le détail, ce sont les dépenses d’investissement qui subissent le plus grand dégraissage chiffré à plus de 43 milliards de FCFA. Comparativement aux autres départements, le Mintp qui enregistre la plus forte réduction budgétaire continue néanmoins à disposer du budget global le plus élevé.

Réajustement

Le collectif budgétaire oblige donc les administrations à se réajuster à la nouvelle donne budgétaire. D’où les concertations tenues au Mintp la semaine dernière à Yaoundé. Il était question d’opérer un réaménagement des allocations budgétaires devant servir au financement des projets en cours. Selon nos informations, la priorité devrait être accordée aux

projets dont la production est plus importante. « À l’heure actuelle, une liste des chantiers impactés par ce redéploiement des ressources n’est pas encore disponible », explique-t-on.

Toutefois, selon une source interne au Mintp citée par nos confrères de Mutations, c’est surtout les projets financés par les ressources internes ordinaires qui pourraient souffrir du changement. Ces chantiers devraient ainsi marquer une pause ou connaître un ralentissement dans le rythme d’exécution. Les projets à financement extérieur quant à eux demeurent relativement « à l’abri et les chantiers devraient se poursuivre normalement ».

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam