Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, cette image de Ségolène Royal avec le pagne du RDPC est vraie

Oui, cette image de Ségolène Royal avec le pagne du RDPC est vraie

La réponse est :
Paru le lundi, 16 juillet 2018 13:11

Il se dit que cette photo n’est pas un montage et que l’ex ministre française brandit ce support de communication du candidat Paul Biya. Vrai ?

D’aucuns ont cru à un fâcheux montage. Que non ! Sur cette photographie, l’ancienne candidate à la présidentielle française de 2007 arbore à l’épaule, le célèbre tissu du RDPC, parti au pouvoir. L’image a fait le tour de la toile le 13 juillet 2018, date de la déclaration officielle de la candidature de Paul Biya à la présidentielle du 7 octobre prochain au Cameroun. On voit bien que ce pagne est l’un des cadeaux offerts à Ségolène Royal lors de son séjour dans la ville de Bangangté, par son hôte Célestine Ketcha Courtès (en image),  maire de cette commune de la région de l’Ouest.

L’ancienne ministre française de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer y a séjourné du jeudi 12 juillet au 13 juillet. Elle prenait part au deuxième Comité de pilotage (COPIL) national du projet «Femmes et énergie durable». L’ex candidate socialiste a été invitée par le réseau des Femmes maires du Cameroun en sa qualité d’Ambassadrice de l’Alliance Solaire. Il s’agit d’une importante coalition internationale qui milite pour l’utilisation de l’énergie solaire.

Voir Ségolène afficher ainsi les couleurs du Rassemblement Démocratique du Peuple Cameroun (RDPC), sonne pour certains comme un appui de la France pour le candidat Paul Biya. Etant donné que Ségolène Royal a une fonction dans l’administration d’Emmanuel Macron.

Depuis le 28 juillet 2017 en effet, elle est Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctiques et antarctique.

M.N.M.

Dernière modification le lundi, 16 juillet 2018 13:15

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants