Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, 18 candidats ont été sanctionnés pour tricherie à l’Institut de formation et de recherche démographiques

Oui, 18 candidats ont été sanctionnés pour tricherie à l’Institut de formation et de recherche démographiques

Paru le mardi, 16 juillet 2019 12:51

Les personnes épinglées au concours d’entrée en 1ère année «master professionnel en démographie» à l’Iford ne pourront plus concourir au Cameroun pendant 4 ans. 

Début juillet, nombre de Camerounais ont semblé douter d’une information relative à la sanction de 18 candidats pris en flagrant délit de tricherie à un concours de l’Institut de formation et de recherche démographiques (Iford), à Yaoundé. Pourtant la nouvelle est authentique.

Le ministre de la Fonction publique (Minfopra), Joseph LE, explique que le doute est né parce que le communiqué relatif à cette affaire de tricherie a été détourné dans les réseaux sociaux pour essayer d’arnaquer des instituteurs en attente de recrutement par l’Etat.   

Selon le membre du gouvernement, le communiqué qu’il a bel et bien signé porte le numéro «D1/22/226/CRP/Minfopra/SG/DDC du 05 juillet 2019». Ce document authentique est relatif aux sanctions d’interdiction de concourir infligées à 18 personnes convaincues de fraude au concours d’entrée en 1ère année «master professionnel en démographie» à l’Iford, session 2019. Ces candidats sont interdits de se présenter à un concours administratif au Cameroun pour une durée de quatre ans.

Comme pour semer le trouble dans les esprits, ceux qui ont détourné le vrai communiqué, ont fabriqué un document invitant des instituteurs en phase de recrutement à la fonction publique à passer des entretiens par téléphone. Ce qui ne correspond nullement au mode recrutement de la fonction publique camerounaise.

S.A

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam