Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, le professeur Eboussi Boulaga a été prêtre

Oui, le professeur Eboussi Boulaga a été prêtre

La réponse est :
Paru le mardi, 16 octobre 2018 13:31

Il se dit que le célèbre philosophe et théologien camerounais, décédé ce 13 octobre à Yaoundé, avait porté la soutane avant de démissionner. Vrai ?

Le professeur Fabien Eboussi Boulaga a effectivement été ordonné prêtre catholique de la Compagnie de Jésus (Jésuite) en 1969. « Il a présenté sa démission en 1980 au père Général de cette congrégation », renseigne Jean François Channon, journaliste et lui-même ancien séminariste formé chez les pères Jésuites. Le regretté « grand prof » Eboussi fait donc partie des prêtes dits « défroqués ».

Il demeure l’un des pères fondateurs de l’Institut catholique de l’Afrique de l’Ouest à Abidjan. Plusieurs fois questionné sur les raisons de son abandon de la soutane, le prolixe philosophe et enseignant d’université évoquait une « perte de la foi ». Il disait avoir perdu la foi en 69, année de son ordination !

Inculturation

Mais bien avant de quitter la prêtrise en 1980, Fabien Eboussi Boulaga « dérangeait » déjà par ses idées et sa théologie fondamentalement africanistes.

En 1977, il publie « Le Muntu» (le singulier de Bantu) qui interroge le rapport de l’Africain au christianisme sous le prisme du colonialisme. Sa riche bibliographie garde en filigrane, cette problématique.

Fabien Eboussi Boulaga fait d’ailleurs partie des théoriciens de l’inculturation (adaptation culturelle) de l’évangélisation en Afrique et au Cameroun en particulier. On assistera de fait, à une vulgarisation des chants en langues maternelles et danses patrimoniales lors des messes, entre autres.

«Il aurait voulu pousser le bouchon plus loin en militant par exemple pour un Concile africain ou des Etats généraux de l’Eglise catholique en Afrique, mais l’on ne peut bousculer ainsi l’Eglise…», renseigne une source énigmatique.

Fabien Eboussi Boulaga est décédé à 84 ans à la clinique du Jourdain, à Yaoundé.

Monique Ngo Mayag

Pour en savoir plus :

https://www.facebook.com/JTAfrique/videos/303692600359599/UzpfSTY1ODUyMTYwNDoxMDE1NjU3MTg4Njg0MTYwNQ/

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants