Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le domicile de Ni John Fru, président du SDF, n'a pas été attaqué par des sécessionnistes

Non, le domicile de Ni John Fru, président du SDF, n'a pas été attaqué par des sécessionnistes

La réponse est :
Paru le mardi, 16 octobre 2018 20:20

Des individus non identifiés auraient aussi enlevé celui qui se fait appeler « Chairman ».

Dans la journée du 15 octobre 2018, la rumeur a circulé au sujet d’une attaque présumée du domicile de Ni John Fru Ndi, le président national du parti d’opposition appelée Social Democratic Front (SDF). Ce n’est pas vrai. Le sénateur SDF par ailleurs secrétaire général du parti, Jean Tsomelou, est monté au créneau pour démentir cette information.

« Il a été porté à notre connaissance que des informations grotesques et mensongères circulent sur les réseaux sociaux ce jour, faisant état d’une éventuelle attaque par les forces sécessionnistes, du domicile principal du président national du SDF, Ni John Fru Ndi, à Bamenda-Ntarikon, certaines d’entre elles évoqueraient même un enlèvement du chairman », constate M. Tsomelou.

Le secrétaire général du SDF informe « qu’aucune attaque ni incident quelconque n’a eu lieu au domicile du président national du SDF à Bamenda ». Il précise que le président national du SDF se trouve au moment de la publication du démenti, à son domicile à Bamenda, où il mène ses activités comme à l’accoutumée et continue ses échanges et des consultations afin de trouver des solutions idoines de sortie de crise dans les régions anglophones du Cameroun.

S.A

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants