Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Sept ambassadeurs de bonne volonté pour lutter contre la cybercriminalité

Sept ambassadeurs de bonne volonté pour lutter contre la cybercriminalité

Paru le mercredi, 16 décembre 2020 12:43

La ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, a, le 14 décembre 2020, désigné sept ambassadeurs de bonne volonté de la cybersécurité. Ils sont issus des milieux culturel, sportif, religieux, académique, scientifique ou de la société civile.

« Ceux-ci, de par leur notoriété et leurs prouesses dans leurs domaines de compétence respectifs, vont porter le message de la campagne pour l’utilisation responsable des réseaux sociaux en expliquant aux utilisateurs du cyberespace qu’il faut demeurer des citoyens responsables, qui protègent leur pays, leur famille », explique la Minpostel.

D’après Minette Libom Li Likeng, il leur incombe également de faire connaître les dispositions légales en vigueur et de sensibiliser surtout ceux qui pèchent par ignorance. Autant dire que ces ambassadeurs de la cybersécurité ont vocation à faire connaitre les actions du gouvernement en matière de protection du citoyen dans l’utilisation des réseaux de communications électroniques.  

Image du Cameroun

« Nous avons l’opportunité d’avoir un rayonnement sur le plan national et international, et aujourd’hui en tant qu’ambassadrice de bonne volonté de la cybersécurité, je donnerai tout ce que j’ai pour pouvoir toucher les cœurs déjà de par ma musique. Je leur dirais de faire attention, le Cameroun d’abord, lorsqu’on se salit dans le monde virtuel, on salit notre pays », réagit Sanzy Viany, artiste-musicienne.

La présidente du Conseil national de la jeunesse du Cameroun (CNJC), Fadimatou Iyawa Ousmanou, cible prioritairement cette frange qui représente plus de 60 % des près de 25 millions de Camerounais. Sachant que les jeunes utilisent beaucoup les réseaux sociaux, la présidente du CNJC s’est engagée « à aller davantage vers nos pairs jeunes à travers nos représentations dans les 360 communes, les 58 départements et les 10 régions pour les sensibiliser ».

Et pour ce faire, « nous comptons aller dans les milieux scolaires, les marchés, partout où on retrouve les jeunes de manière physique afin de les responsabiliser pour une utilisation patriotique et citoyenne des réseaux sociaux », annonce-t-elle.

Culture de la cybersécurité

La nomination de ces ambassadeurs de bonne volonté s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de promotion de la culture de la cybersécurité et de sensibilisation à l’utilisation responsable des réseaux sociaux visant à mobiliser toutes les couches sociétales afin de lutter contre la cybercriminalité au Cameroun initiée depuis août par la Minpostel.

En 2019, l’Agence nationale des technologies et l’information et de la communication, le gendarme de l’Etat en la matière, a enregistré 2050 plaintes relatives au scamming et au phishing, 11 617 vulnérabilités ont été détectées sur les sites web des administrations publiques. Globalement, les pertes et fraudes bancaires liées à la cybercriminalité s’élèvent à plus de 11 milliards FCFA.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes