Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Électricité : 224,5 milliards de FCFA pour interconnecter des réseaux entre le Cameroun et le Tchad

Électricité : 224,5 milliards de FCFA pour interconnecter des réseaux entre le Cameroun et le Tchad

Paru le mercredi, 17 juin 2020 14:44

La Banque mondiale va injecter 385 millions de dollars (environ 224,5 milliards de FCFA) dans le projet d’interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad. Ce financement a été prouvé lundi dernier par le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale.

Cet argent va notamment financer la première structure d’interconnexion haute tension d’Afrique centrale. Concrètement, ces travaux visent à construire des infrastructures pour transporter l’énergie électrique produite à partir des barrages construits dans la partie sud du Cameroun, jusqu’au Tchad en passant par nord du Cameroun.

On parle d’une ligne principale haute tension (HT) de 225 kV entre Ngaoundéré, Maroua (Cameroun) et Ndjamena (Tchad), d’une bretelle de ligne HT 225 kV entre Maroua (Cameroun), Bongor, Guelendeng et Ndjamena (Tchad). Des postes de transformation et des réseaux de distribution pour l’électrification rurale seront également installés le long de cette ligne qui tire sur 786 km sur la partie camerounaise et 238 km du côté du Tchad.

Ce projet permettra ainsi à des millions d’habitants de ces deux pays d’avoir un accès à une « électricité fiable et abordable ». Le projet permettra également de renforcer le réseau électrique tchadien et d’élargir l’accès à l’électricité à Ndjamena et dans ses environs. « Premier réseau interconnecté du Tchad, il favorisera le développement futur de son potentiel d’énergie solaire, et financera par ailleurs un programme d’amélioration de la performance opérationnelle et commerciale de la Société nationale d’électricité », commente l’institution de Bretton Woods.

Pour ce même projet, le Cameroun a récemment obtenu un financement sous forme de prêt d’un montant de 244,4 millions dollars (147,8 milliards de FCFA), auprès de la Banque africaine de développement (BAD). Le 21 février 2019, le Cameroun avait déjà signé une convention de financement avec l’Union européenne (UE) à concurrence de 19,65 milliards de FCFA au bénéfice de cette infrastructure. Estimé à 261,34 milliards de FCFA lors de la signature de la convention avec l’UE, le coût du projet a visiblement été revu. Car les fonds déjà mobilisés se chiffrent aujourd’hui à 391,95 milliards.

Baudouin Enama

Dernière modification le mercredi, 17 juin 2020 15:07

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam