Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, cette image est celle d’un mouvement d’humeur à Kribi ce vendredi

Oui, cette image est celle d’un mouvement d’humeur à Kribi ce vendredi

La réponse est :
Paru le vendredi, 17 août 2018 20:11

Il se dit que le pont qui mène au Port en eaux profondes de Kribi a été pris d’assaut par les populations. Vrai ?

Le lieu dit « Pont sur la Lobe» à Kribi était en effet bloqué ce vendredi 17 août entre 5h et 11h. Deux journalistes étant sur lieux rapportent que  les riverains s’y sont déportés en masse dès 5h du matin. Ils  venaient des villages Mbeka, Grand Batanga, Bonga Ele, Dumale et d’autres localités de la cité balnéaire. «Ils ont posé des barricades  sur l’unique voie menant au Port en eaux profondes», renseigne un confrère.

A l’origine du mécontentement, des déclarations télévisées du Directeur Général adjoint de Kribi Conteneurs Terminal (KCT, du groupement Bolloré-CMA CGM-CCHEC). Durant l’émission «Entre les lignes» du 15 août dernier, sur la télévision nationale CRTV, Philémon Mendo aurait signifié que « la KCT a recruté de nombreux ressortissants de la ville de Kribi. Que 15 recrues seraient actuellement à l’étranger pour des formations. Il a ajouté que toutes les indemnisations ont été réglées», mentionne notre source.

Lien de l’émission à problème : http://www.crtv.cm/2018/08/magazine-entre-les-ligne-15-aout-2018/

Spécialités

La sortie des populations ce vendredi matin avaient donc pour but de démentir les propos optimistes du DGa de KCT et de réitérer leur exigence de voir recruter bon nombre des leurs dans les différents projets structurants de l’Etat à Kribi.

À la 30è minute de l’émission, Philémon Mendo reconnaît des difficultés à recruter des natifs de la ville pour des emplois spécialisés. « On ne trouve pas toujours ces spécialités dans ces villages », souligne-t-il.  

« Pour calmer l’atmosphère de ce vendredi matin, le sous préfet de Kribi 1er était sur les lieux, mais sans succès. Puis le sénateur Grégoire Mba Mba est arrivé. Son discours, assez politique,  a été  hué. Après des tractations, l’ambiance s’est finalement calmée », rapporte notre confrère.  

Ce dernier confie que les porte-parole des mécontents ont été conviés à des concertations à la préfecture de Kribi.

 Monique Ngo Mayag

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants