Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Recrutement des 25 000 : comprendre pourquoi 143 recrues ne sont pas prises en solde 10 ans après

Recrutement des 25 000 : comprendre pourquoi 143 recrues ne sont pas prises en solde 10 ans après

Paru le vendredi, 19 février 2021 10:48

Dans une interview accordée au quotidien à capitaux privés Mutations, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) constate que « sur 25 000 personnels concernés, moins de 150, pour être plus précis 14, auraient encore des problèmes ». Joseph Anderson Le (photo), le Minfopra, faisait ainsi le point sur l’opération de recrutement des 25 000 jeunes diplômés lancés en 2011 par le président Paul Biya.

Plus de 10 ans après avoir été sélectionné, ces 145 jeunes n’ont pas de salaire puisque leurs dossiers de contractualisation n’ont pas encore abouti. « Cette situation dommageable peut s’expliquer par le fait qu’au moment de la clôture de ladite opération et de la transmission du rapport en 2013 au Premier ministre, chef du gouvernement, les dossiers des intéressés n’étaient pas encore traités, pas du fait de l’administration. En effet, pour la plupart, nous n’étions pas encore en possession du retour des demandes d’authentification que nous avions sollicitées et qui sont requises pour tout traitement des dossiers », explique le Minfopra.

A ce jour, les deux tiers des dossiers à problème ont été traités. Dans le détail, la situation se présente ainsi qu’il suit : 48 projets de contrats transmis aux administrations compétentes pour visas ; 31 décisions d’engagements signées par mes soins ; 05 dossiers en attente d’équivalence ; 07 dossiers transmis au Minesup pour compétence, car les intéressés ont été recrutés comme assistants des Universités ; 08 dossiers rejetés pour faux diplômes. En somme, 99 dossiers ont été traités et « 46 dossiers demeurent non traités parce que les intéressés n’ont jusqu’ici pas apporté la preuve de leur activité. Ils n’ont produit ni certificat de prise de service ni attestation de présence effective au poste, toute chose ne pouvant pas permettre d’être fixé sur leur activité professionnelle », déplore Joseph Le.

Alors que les recrus non pris en solde jusque-là crient au scandale, le Minfopra rassure « qu’à brève échéance, cette situation sera régularisée au regard du niveau de traitement de ces dossiers ». Il convient tout de même de relever l’aboutissement du dossier de contractualisation au niveau de la Fonction ne constitue qu’une étape. En effet le travail du Minfopra s’arrête à l’élaboration des actes et à l’attribution des matricules soldes. La prise en charge financière ressort de la compétence du ministère utilisateur telle que consacrée par le décret n°2012/079 du 9 mars 2012 fixant régime de la déconcentration de la gestion des personnels de l’Etat et de la solde.

B.E.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes